Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 9 min 16 sec

Niger. Les trois activistes pacifiques arbitrairement arrêtés doivent être libérés

10. Novembre 2017 - 0:05
Les autorités du Niger doivent immédiatement libérer trois activistes de la société civile arbitrairement arrêtés, et mettre fin aux intimidations des défenseurs des droits humains, a déclaré Amnesty International à la veille de l’ouverture de leur procès.

Zimbabwe. Il faut abandonner les poursuites absurdes liées à un tweet sur le président

9. Novembre 2017 - 19:51
Réaction d'Amnesty International à la décision d’un tribunal zimbabwéen de libérer sous caution Martha O’Donovan, une Américaine arrêtée la semaine du 30 octobre après avoir été accusée d’outrage au président Robert Mugabe.

La FIFA exhortée à s’attaquer à l’exploitation sur les chantiers de la Coupe du monde

9. Novembre 2017 - 17:55
Il faut que la Fédération internationale de football association (FIFA) donne suite immédiatement aux recommandations cruciales formulées ce jeudi 9 novembre dans le premier rapport publié par son Conseil consultatif des droits de l’homme.

Mauritanie. Annulation de la condamnation à mort d’un blogueur

9. Novembre 2017 - 16:47
En réaction à la décision de la cour d’appel de libérer le blogueur condamné à mort en Mauritanie pour avoir publié un billet « blasphématoire » sur Facebook, Alioune Tine, directeur du programme Afrique de l’Ouest et Afrique centrale à Amnesty International, a déclaré ce jeudi 9 novembre :

Égypte. Un projet de loi vise à ériger en infraction les relations homosexuelles, sur fond de répression homophobe sans précédent

9. Novembre 2017 - 13:00
Plus de 60 députés égyptiens ont proposé une loi profondément discriminatoire qui, pour la première fois dans le pays, incrimine explicitement les relations homosexuelles, a déclaré Amnesty International. Cette initiative est le dernier épisode d'une répression sans précédent contre les personnes LGBTI, lancée par les autorités après le déploiement d'un drapeau arc-en-ciel lors d'un concert au Caire le 22 septembre.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée doit laisser entrer l'aide humanitaire et s’abstenir d'utiliser la force contre les réfugiés

9. Novembre 2017 - 12:37
Il est impératif que les autorités de Papouasie-Nouvelle-Guinée et d’Australie permettent immédiatement l’acheminement d’une aide humanitaire dans le camp, et qu’elles ne répondent pas à la dégradation des conditions dans le centre de détention de Lombrum en essayant de faire partir les réfugiés par la force vers de nouveaux sites

Chine. Décès du militant historique en faveur de la démocratie Yang Tongyan après sa libération pour raisons médicales

8. Novembre 2017 - 18:18
La mort de l’écrivain chinois et critique du gouvernement Yang Tongyan met en lumière l’absence inquiétante d’obligation de rendre des comptes vis-à-vis de la fréquence des décès de militants remis en liberté pour raisons médicales

Un des pays les plus pauvres du monde est confronté au nettoyage ethnique pratiqué par un de ses voisins

7. Novembre 2017 - 12:37
Ces deux derniers mois, plus de 600 000 Rohingyas ont quitté le Myanmar - l’ex-Birmanie - pour se réfugier au Bangladesh

Afghanistan. L'attaque meurtrière contre une chaîne de télévision est un crime odieux

7. Novembre 2017 - 12:02
En réaction à l'attaque de la chaîne de télévision en langue pachto Shamshad TV – partenaire de la BBC – par des hommes armés à Kaboul, Omar Waraich, directeur adjoint d'Amnesty International pour l'Asie du Sud, a déclaré :

Île de Manus. La décision de la Cour suprême de Papouasie-Nouvelle-Guinée met des vies en danger

7. Novembre 2017 - 11:46
Les services essentiels, notamment la nourriture, l’eau et les soins médicaux, doivent être remis en place pour les plus de 600 réfugiés et hommes vulnérables se trouvant actuellement dans le centre de détention de Lombrum, sur l’île de Manus, avant qu’un drame ne se produise

Mauritanie. Il faut que la condamnation à mort d’un blogueur pour apostasie soit annulée

7. Novembre 2017 - 1:01
Il faut que les autorités mauritaniennes libèrent immédiatement et sans condition le défenseur des droits humains Mohamed Mkhaïtir, condamné à mort pour avoir critiqué le fait que l’islam serve à justifier des pratiques discriminatoires à l’égard de minorités ethniques, a déclaré Amnesty International à la veille du procès en appel.

Nigeria. Un lien inquiétant entre fuites d’hydrocarbures et mortalité des bébés

6. Novembre 2017 - 18:25
Réaction d'amnesty international à une étude indiquant que le taux de mortalité des bébés du delta du Niger pendant leur premier mois de vie était deux fois supérieur si leur mère résidait à proximité d’un site pollué aux hydrocarbures avant sa grossesse.

Afghanistan. L'enquête de la CPI est un moment charnière pour la justice internationale

3. Novembre 2017 - 18:21
Réaction d'Amnesty International à la demande, le 3 novembre 2017, de la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) d'ouvrir une enquête sur le conflit qui sévit en Afghanistan.

Pages