Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Mars 2013

Le 15 mars a marqué les deux ans du début de la révolution syrienne. Amnesty International France, en collaboration avec de nombreuses ONG françaises, syriennes et internationales, participe à une initiative internationale de soutien au peuple Syrien, baptisée "la vague blanche".  Le peuple syrien subit depuis une terrible répression pour avoir demandé pacifiquement la fin du régime dictatorial de la famille Al Assad.
Selon les Nations Unies depuis deux ans  "plus de 70 000 personnes ont été tuées, des dizaines de milliers d’autres ont été blessées, sont disparues ou emprisonnées, des milliers ont été victimes d’actes de torture, de mauvais traitements, de violences sexuelles, des millions ont été déplacées à l’intérieur et des centaines de milliers sont réfugiées à l’extérieur du pays."
Le groupe Amnesty International de l'Orléanais avait appelé toutes les associations adhérentes au Forum des Droits Humains d'Orléans et sympathisants à participer à la "Vague blanche pour la Syrie" en se rassemblant devant la Mairie d'Orléans (Hôtel Groslot) le 15/03 à 19H. Un peu plus d'une trentaine de personnes s'étaient rassemblées et arboraient un tissu ou une feuille blanche sur lesquelles étaient innscrits "Syrie STOP". Par ce court message ils demandaient l'arrêt des violences en Syrie.
Vous pouvez continuer à agir pour soutenir le peuple Syrien via le site d'Amnesty International.

Suivre l'actuailité - Site Amnesty - Plateforme "Vague blanche"

Le 15 mars a marqué les deux ans du début de la révolution syrienne. Amnesty International France, en collaboration avec de nombreuses ONG françaises, syriennes et internationales, participe à une initiative internationale de soutien au peuple Syrien, baptisée "la vague blanche".  Le peuple syrien subit depuis une terrible répression pour avoir demander la fin du régime dictatorial de la famille Al Assad.
Selon les Nations Unies depuis deux ans  "plus de 70 000 personnes ont été tuées, des dizaines de milliers d’autres ont été blessées, sont disparues ou emprisonnées, des milliers ont été victimes d’actes de torture, de mauvais traitements, de violences sexuelles, des millions ont été déplacées à l’intérieur et des centaines de milliers sont réfugiées à l’extérieur du pays."
Le groupe Amnesty International de l'Orléanais avait appelé toutes les associations adhérentes au Forum des Droits Humains d'Orléans et sympathisants à participer à la "Vague blanche pour la Syrie" en se rassemblant devant la Mairie d'Orléans (Hôtel Groslot) le 15/03 à 19H. Un peu plus d'une trentaine de personnes s'étaient rassemblées et arboraient un tissu ou une feuille blanche sur lesquelles étaient innscrits "Syrie STOP". Par ce court message ils demandaient l'arrêt des violences en Syrie.
Vous pouvez continuer à agir pour soutenir le peuple Syrien via le site d'Amnesty International.

Suivre l'actuailité - Site Amnesty - Plateforme "Vague blanche"