Rapport annuel 2017/18 : on ne peut considérer un seul des droits fondamentaux de la DUDH comme acquis

Le Rapport 2017/18 d’Amnesty International rend compte de la situation des droits humains dans le monde en 2017.Capture du 2018-09-30 17-41-41.png
L’avant-propos, les cinq résumés régionaux et l’étude au cas par cas de la situation dans 159 pays et territoires mettent en lumière le combat que livrent de très nombreuses personnes pour reconquérir leurs droits, ainsi que les manquements des gouvernements en matière de respect, de protection et de mise en œuvre des droits fondamentaux.
Le présent rapport donne aussi un aperçu de certaines avancées obtenues de haute lutte, montrant que la défense des droits humains permet véritablement d’améliorer la situation. Il rend hommage aux femmes et aux hommes qui défendent les droits fondamentaux et continuent de se battre pour faire changer les choses, parfois au péril de leur vie.
L’année 2017 a vu la pauvreté et l’insécurité qui touchaient un grand nombre de personnes dans le monde être exacerbées par les mesures d’austérité et les catastrophes naturelles, et cette édition du Rapport d’Amnesty International s’intéresse aussi aux droits économiques, sociaux et culturels.
Bien que tout ait été fait pour garantir l’exactitude des informations fournies,celles-ci sont susceptibles de modification sans préavis

Mars 2016

Gestionnaire
Amnesty International Groupe de l'Orléanais
39, rue St Marceau
45000 ORLEANS
Téléphone : 06 65 77 82 78
 
Site réalisé sous DRUPAL, un programme Open Source sous licence GNU/GPL.
 
Responsable légale : Mdme Noëlle DELECRIN ; responsable du groupe.
Violences, tueries, déplacements forcés. En cinq années de crise syrienne, la vie de millions d’enfants et de familles a été dévastée par ce conflit brutal. Des milliers de personnes ont perdu la vie et  beaucoup d'autres, innombrables, ont été blessés. Des millions de Syriens ont été obligés de fuir leurs foyers dans un pays maintenant en ruine et plus de 480 000 personnes vivent actuellement en état de siège. Plus de 8 millions de Syriens ont besoin d’aide.
 
Depuis le début du conflit, on dénombre plus de 300 000 tués et 1,5 millions de blessés. Entre 82 000 et 100 000 personnes sont portées disparues. Les morts sont, pour l'essentiel, le résultat des frappes aériennes du régime en place et de ses alliés. Celles-ci ont causé d'énormes dégâts sur les populations civiles. La coalition internationale a publié un communiqué critiquant l’intervention militaire russe, la plupart des objectifs désignés, dans l’ouest et le nord de la Syrie, ne se trouvant pas dans des régions où le groupes djihadistes sont implantés.
 
Les conséquences de ces tueries sont très lourdes.
 

DSCF0055_0.JPGLe groupe Amnesty International de l'Orléanais participait aux cotés de l'association France Syrie Solidarité à une aprés-midi d'information sur la situation dramatique que vit le peuple syrien. Le stand se tenait Place De Gaulle. Malgré le vent trés frais, (mais le temps sec !) le public est venu s'informer sur les réfugiés, les disparus, et les dégâts causés par les bombardements sur les populations civiles. Et discuter avec les réfugiés syriens de l'évolution de la situation et de leurs conditions d'accueil.