10 jours pour signer, 10 personnes à défendre

Agissez pour 10 personnes dont les droits sont bafoués !

Amnesty International a lancé  sa campagne 10 jours pour signer . Vous pouvez signer les pétitions en ligne, ou prolonger votre action (jusqu’au 15/12).
Elle se déroule autour du 10 décembre, jour anniversaire de l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (nous préférerions Droits Humains !). 
Le but de cette campagne ? Mobiliser le plus de citoyens possible à travers le monde pour la défense des droits de dix autres personnes. Les dix cas emblématiques retenus cette année sont les suivants .
  • Jani Silva ; Colombie  : ses engagements pour la défense de l’environnement et des petits paysans lui valent d’être menacée de mort.
  • Germain Rukuki ; Burundi : emprisonné pour avoir milité pour l’abolition de la peine de mort.
  • Popi Qwabe et Bongeka Phungula ; Afrique du Sud : leur assassinat en mai 2017 reste sans réponse et l’enquête de police est entachée d’irrégularités.
  • Paing Phyo Min ; Myanmar : condamné à 6 ans de prison pour un spectacle se moquant de l’armée.
  • Gustavo Gatica ; Chili : une balle en caoutchouc tirée par la police lui a fait perdre la vue. Les responsables restent impunis.
  • Nassima al Sada ; Arabie Saoudite : emprisonnée et maltraitée pour avoir défendu les droits des femmes.
  • Khaled Drareni ; Algérie : journaliste emprisonné alors qu’il couvrait une manifestation du mouvement pacifiste Hirak, pour la démocratie.
  • Les trois jeunes du El Hiblu 1 ; Malte (et Libye) : ils risquent la prison à vie pour un délit fallacieux de piratage alors qu’il étaient recueillis par un pétrolier; lors de leur fuite de Lybie.
  • Le groupe Solidarité LGBTI+ de l’Université ODTÜ ; Turquie : étudiants poursuivis pour un sit-in pacifique.
  • Idris Khattak ; Pakistan : emprisonné, il risque la peine de mort pour avoir enquêté sur des disparitions forcées, pour le compte d’Amnesty International .
  • Tatiana Revva ; Russie : médecin inquiétée pour avoir dénoncé des manquements dans la lutte contre la pandémie Covid-19.
Pour chacune de ces personnes vous trouverez une fiche de portrait et des propositions d’action sur le site d’Amnesty France
Sur le site d’Amnesty France, vous pourrez bien sûr agir pour d’autres dossiers et actions  à l’étranger ou en France.