Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 49 min 11 sec

Nigeria. Une unité spéciale de la police « s'enrichit » en torturant des détenus et en exigeant de l'argent en échange de la liberté

21. Septembre 2019 - 0:00

Une unité de la police nigériane chargée de combattre la criminalité violente torture des personnes qu'elle détient afin de leur arracher des aveux et d'obtenir des pots-de-vin, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public le 21 septembre 2016.

en lire plus

Israël. Les expulsions et les transferts «volontaires» de demandeurs d’asile africains sont forcés et illégaux

il y a 15 heures 49 min
Les transferts de demandeurs d’asile originaires de l’Érythrée et du Soudan par les autorités israéliennes sont cruels et illégaux, a déclaré Amnesty International lundi 18 juin, à l’occasion de la publication d’un nouveau rapport intitulé Forced and Unlawful: Israel’s Deportations of Eritrean and Sudanese Asylum-Seekers to Uganda.

État de Palestine. Un employé d'Amnesty International détenu arbitrairement et torturé par des agents des forces de sécurité palestiniennes

14. Juin 2018 - 23:17
En réaction à l'arrestation violente et arbitraire de dizaines de manifestants et de passants, dont un employé d'Amnesty International, Laith Abu Zeyad, par les forces de sécurité palestiniennes, Philip Luther, directeur de la recherche et du plaidoyer pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord à Amnesty International, a déclaré :

Japon. Il faut enquêter sur le don de la brasserie Kirin à l'armée du Myanmar sur fond de nettoyage ethnique visant les Rohingyas

14. Juin 2018 - 18:01
Les autorités japonaises doivent ouvrir une enquête sur les versements qu'une filiale de la multinationale Kirin, géant brassicole, a effectués au bénéfice de l'armée et des autorités du Myanmar en pleine campagne de nettoyage ethnique contre les Rohingyas fin 2017, a déclaré Amnesty International le 14 juin 2018.

Yémen. Arrestation d'un éminent défenseur des droits humains

14. Juin 2018 - 13:58
Réagissant aux informations signalant qu'Abdulrasheed al Faqih, directeur de l'Organisation Mwatana pour les droits humains, a été arrêté dans la matinée du 14 juin alors qu'il se rendait à l'aéroport de Seyoun, à Mukalla, dans le sud du Yémen, Samah Hadid, directrice en charge des campagnes au bureau régional Moyen-Orient d'Amnesty International, a déclaré :

Pakistan. Répression très inquiétante à l'approche des élections

14. Juin 2018 - 12:57
Les autorités pakistanaises doivent mettre fin à la répression menée actuellement contre les défenseurs des droits humains, les militants, les journalistes et les autres membres de la société civile, et veiller à ce que les droits humains soient pleinement respectés et protégés à l'approche des élections législatives qui se tiendront le mois prochain, a déclaré Amnesty International le 13 juin 2018.

De l’importance des droits humains lors de la Coupe du monde

14. Juin 2018 - 12:21
En accordant à la Russie le droit d'accueillir la Coupe du monde sans appliquer de véritable diligence requise en matière de droits humains, la FIFA a marqué un but contre son propre camp dont elle a bien du mal à se remettre. Afin de comprendre pourquoi, il suffit d'observer les violations et atteintes aux droits humains que le gouvernement de Vladimir Poutine va tenter d’escamoter sous couvert du Mondial.

Iran. L'arrestation de l'éminente défenseure des droits humains Nasrin Sotoudeh est scandaleuse

13. Juin 2018 - 19:29
L'arrestation de Nasrin Sotoudeh, défenseure iranienne des droits humains, est une attaque scandaleuse contre une militante courageuse et prolifique, a déclaré Amnesty International le 13 juin 2018.

Maldives. Condamnation motivée par des considérations politiques de l'ancien président et d'anciens juges de la Cour suprême

13. Juin 2018 - 15:46
Réagissant à la condamnation de l'ancien président des Maldives Maumoon Abdul Gayoom, de l'ancien président de la Cour suprême Abdulla Saeed, et d'un autre juge de cette institution, Ali Hameed, à 18 mois de prison chacun pour « obstruction à la justice », Biraj Patnaik, directeur pour l’Asie du Sud à Amnesty International, a déclaré :

Yémen. L'attaque contre Hodeïda met en danger la vie des civils et compromet l'aide humanitaire indispensable

13. Juin 2018 - 15:37
Réagissant aux informations signalant que des forces yéménites soutenues par la coalition menée par l'Arabie saoudite ont lancé une offensive contre la ville portuaire yéménite d'Hodeïda, Lynn Malouf, directrice du programme de recherche sur le Moyen-Orient à Amnesty International, a déclaré :

Argentine. Premier pas vers la dépénalisation de l'avortement : une avancée historique pour les droits humains

13. Juin 2018 - 12:58
Le projet de loi visant à dépénaliser l'avortement en Argentine, adopté le 14 juin par la Chambre des députés, est une avancée fondamentale pour les droits des femmes et des personnes pouvant concevoir, ainsi qu’un moyen de combattre la violence structurelle, a déclaré Amnesty International.

Brésil. Trois mois après la mort de Marielle Franco, le parquet n’a toujours pas fait le nécessaire pour que justice puisse être rendue

13. Juin 2018 - 1:23
Le parquet brésilien doit faire appel à des enquêteurs spécialisés pour résoudre l'affaire du meurtre de la défenseure des droits humains Marielle Franco et de son chauffeur, Anderson Gomes, afin que les responsables puissent un jour être déférés à la justice, a déclaré Amnesty International le 13 juin.

Viêt-Nam. La nouvelle Loi relative à la cybersécurité est un coup dur pour la liberté d'expression

12. Juin 2018 - 13:34
Réaction d'Amnesty aux informations selon lesquelles l'Assemblée nationale du Viêt-Nam a voté l'adoption d'une loi très répressive relative à la cybersécurité, qui confère au gouvernement des pouvoirs très étendus permettant de restreindre la liberté en ligne.

Cameroun. Violence meurtrière dans les régions anglophones

11. Juin 2018 - 20:13
Dans les régions anglophones du Cameroun, des séparatistes armés ont tué des militaires par balle ou à l’arme blanche, incendié des écoles et agressé des enseignants et les forces de sécurité ont infligé des actes de torture, tiré sur des foules et détruit des villages, dans une spirale de violence de plus en plus meurtrière, a déclaré Amnesty International le 12 juin 2018.

Libye. Il faut protéger les civils assiégés à Derna

11. Juin 2018 - 18:09
Alors que la crise humanitaire s’aggrave dans la ville assiégée de Derna, en Libye, Amnesty International demande au chef de l'Armée nationale libyenne (ANL), le général Khalifa Haftar, et à toutes les parties impliquées dans les combats d'ouvrir des couloirs humanitaires afin d’amener une aide impartiale et de sauver la vie des civils encore pris au piège, au fur et à mesure que l'armée progresse.

Japon. Le plus ancien prisonnier condamné à mort mérite un nouveau procès malgré l'arrêt de la Haute Cour

11. Juin 2018 - 14:02
Réagissant aux informations signalant que la Haute Cour de Tokyo a infirmé la décision d'une juridiction inférieure et refusé d'accorder un nouveau procès à Hakamada Iwao, 82 ans, qui a passé plus de quarante ans dans le quartier des condamnés à mort, Hiroka Shoji, chargée de recherches sur l'Asie de l'Est à Amnesty International, a déclaré :

Pages