Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 2 heures 50 min

Nigeria. Une unité spéciale de la police « s'enrichit » en torturant des détenus et en exigeant de l'argent en échange de la liberté

21. Septembre 2019 - 0:00

Une unité de la police nigériane chargée de combattre la criminalité violente torture des personnes qu'elle détient afin de leur arracher des aveux et d'obtenir des pots-de-vin, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public le 21 septembre 2016.

en lire plus

Japon. L’exécution de sept membres de la secte Aum n’apporte pas la justice

6. Juillet 2018 - 13:19
Au Japon, l’exécution, vendredi 6 juillet, de sept membres de la secte religieuse Aum Shinrikyo, dont le « gourou » du groupe, Chizuo Matsumoto, n’apporte pas la justice, a déclaré Amnesty International.

Nations unies. Les dirigeants du monde doivent prendre des mesures pour mettre un terme définitif à la détention des enfants migrants

5. Juillet 2018 - 19:45
Des centaines d'enfants traumatisés demeurent enfermés dans des centres de détention aux États-Unis, conséquence de la politique de séparation des familles du gouvernement de Donald Trump. Amnesty International demande aux dirigeants du monde d'agir en incluant l’engagement de mettre un terme à la détention des enfants migrants dans le texte du Pacte mondial sur les migrations, qui entre dans sa phase finale de négociations la semaine prochaine.

Guinée équatoriale. La libération de militants et de membres de l’opposition doit amorcer un changement en matière de droits humains

5. Juillet 2018 - 15:55
Marta Colomer, chargée de campagne pour l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International réagit après que le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema a annoncé, le 4 juillet 2018, qu’il avait décidé de gracier tous les militants et les membres de l’opposition emprisonnés pour des motifs politiques.

Thaïlande. Les autorités doivent abandonner les poursuites absurdes engagées à la suite d’une action de protestation pacifique dans une université

5. Juillet 2018 - 14:33
En réaction aux informations indiquant que deux professeurs et deux étudiants de l’Université de Chiang Mai ont été inculpés mercredi 4 juillet, en même temps qu’une écrivaine, pour « rassemblement politique illégal » après avoir été photographiés lors d’une conférence universitaire privée avec une bannière de protestation contre la surveillance de cet événement par l’armée, Katherine Gerson, chargée de campagne sur la Thaïlande à Amnesty International, a déclaré :

Russie. Il faut abandonner les poursuites pour trafic de stupéfiants engagées contre la mère d’un enfant gravement malade

5. Juillet 2018 - 13:40
Les poursuites engagées contre Ekaterina Konnova illustrent l’inhumanité du système pénal russe, qui place les statistiques de la lutte contre la drogue au-dessus de la dignité humaine et de l’intérêt du public. Les autorités russes devraient protéger les membres vulnérables de la société, pas les voir comme des cibles faciles dans le but d’accroître leurs chiffres.

Mexique. Les autorités ne doivent pas poursuivre en justice les défeseur-e-s du droit à la terre de Cuetzalan

5. Juillet 2018 - 3:47
Le Bureau du procureur général de la République ne doit pas inculper les sept défenseur-e-s des droits humains qui font l’objet d’une enquête pour avoir « entravé des travaux publics » dans la ville de Cuetzalan, à moins que des éléments de preuve solides contre eux soient présentés, a déclaré Amnesty International le 5 juillet 2018.

Liberia. 76 organisations réclament justice pour les crimes de guerre

5. Juillet 2018 - 2:01
Le gouvernement libérien doit engager des poursuites équitables et crédibles pour les crimes de droit international commis durant les deux guerres civiles au Liberia, ont déclaré 76 ONG libériennes, africaines et internationales dans une communication présentée au Comité des droits de l'homme des Nations unies et rendue publique le 5 juillet.

À la poursuite de l’arc-en-ciel à Istanbul

3. Juillet 2018 - 16:35
Personne n’aurait pu empêcher ce moment. Pas même les centaines de policiers présents, lourdement armés, accompagnés de chiens et équipés de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc.

Niger. Les défenseurs des droits humains détenus arbitrairement dont le procès débute aujourd’hui doivent être libérés immédiatement et sans condition

3. Juillet 2018 - 2:01
L'ouverture aujourd’hui du procès de quatre défenseurs des droits humains au Niger est l’occasion pour les autorités de démontrer leur volonté de respecter leurs obligations en matière de droits humains en mettant un terme aux poursuites engagées, a déclaré Amnesty International.

Viêt-Nam. Les autorités doivent protéger une militante des attaques collectives

2. Juillet 2018 - 19:28
Les autorités de la ville de Di Linh doivent agir immédiatement pour assurer la sécurité de la militante des droits des travailleurs Do Thi Minh Hanh, dont le domicile familial a été la cible de jets de pierres à trois reprises ces deux dernières semaines, a déclaré Amnesty International.

Ouganda. La taxe sur les réseaux sociaux restreint la liberté d'expression et doit être abandonnée

2. Juillet 2018 - 19:23
La nouvelle taxe sur l’utilisation des réseaux sociaux en Ouganda, qui est entrée en vigueur le 1er juillet, constitue une tentative manifeste de mettre à mal le droit à la liberté d’expression et doit être abandonnée, a déclaré Amnesty International lundi 2 juillet.

Syrie. Les civils sont pris au piège dans la province de Deraa alors que les combats s'intensifient

2. Juillet 2018 - 17:56
Dans la province de Deraa, dans le sud de la Syrie, les civils sont confrontés à la mort et à la destruction alors que le gouvernement intensifie sa campagne de tirs d'artillerie lourde menés sans discrimination et de frappes aériennes, dont des attaques répétées contre des centres de soins, a déclaré Amnesty International le 2 juillet 2018. L'organisation demande au gouvernement jordanien d'ouvrir ses frontières à ceux qui tentent de fuir la région, à commencer par les malades et les blessés.

Nicaragua. L’engagement du gouvernement à ouvrir un dialogue ne semble pas sincère

2. Juillet 2018 - 17:28
Réagissant à la répression constante à laquelle le gouvernement du président Daniel Ortega soumet la population du Nicaragua, Erika Guevara Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International a déclaré :

Pages