Turquie : une évolution positive pour les Mères du samedi

Le 8 novembre 2023, en réponse à une question posée par un député de l’opposition au Parlement, le ministre de l’Intérieur, Ali Yerlikaya, a déclaré : « Ce que subissent les Mères du samedi est une victimisation. Nous trouverons une solution dès que possible. Comme vous l’avez vu, nous n’avons arrêté personne cette semaine. »
Un rassemblement restreint a ensuite été autorisé avec 10 proches de disparus près de la place Galatasaray : voir photo ci-contre.

Le 11 novembre, après plus de cinq ans d’interdiction, 10 représentants des Mères du samedi, un groupe de parents de victimes de disparitions forcées et d’autres défenseurs des droits humains, ont été autorisés à lire une courte déclaration devant le lycée Galatasaray, à Istanbul, en Turquie.

Ce moment ne doit pas être une exception. Nous devons obtenir la pérennité de cette autorisation de manifester pacifiquement en application de la décision de la Cour Constitutionnelle.

Continuons à maintenir la pression.

Envoyez un courrier au ministre de l’intérieur. Voir l’action sur notre site.

RSS
Follow by Email
Instagram
Mastodon