Rapport annuel 2017/18 : on ne peut considérer un seul des droits fondamentaux de la DUDH comme acquis

Le Rapport 2017/18 d’Amnesty International rend compte de la situation des droits humains dans le monde en 2017.Capture du 2018-09-30 17-41-41.png
L’avant-propos, les cinq résumés régionaux et l’étude au cas par cas de la situation dans 159 pays et territoires mettent en lumière le combat que livrent de très nombreuses personnes pour reconquérir leurs droits, ainsi que les manquements des gouvernements en matière de respect, de protection et de mise en œuvre des droits fondamentaux.
Le présent rapport donne aussi un aperçu de certaines avancées obtenues de haute lutte, montrant que la défense des droits humains permet véritablement d’améliorer la situation. Il rend hommage aux femmes et aux hommes qui défendent les droits fondamentaux et continuent de se battre pour faire changer les choses, parfois au péril de leur vie.
L’année 2017 a vu la pauvreté et l’insécurité qui touchaient un grand nombre de personnes dans le monde être exacerbées par les mesures d’austérité et les catastrophes naturelles, et cette édition du Rapport d’Amnesty International s’intéresse aussi aux droits économiques, sociaux et culturels.
Bien que tout ait été fait pour garantir l’exactitude des informations fournies,celles-ci sont susceptibles de modification sans préavis

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 1 heure 15 min

Nigeria. Une unité spéciale de la police « s'enrichit » en torturant des détenus et en exigeant de l'argent en échange de la liberté

21. Septembre 2019 - 0:00

Une unité de la police nigériane chargée de combattre la criminalité violente torture des personnes qu'elle détient afin de leur arracher des aveux et d'obtenir des pots-de-vin, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public le 21 septembre 2016.

en lire plus

Japon. L’exécution de sept membres de la secte Aum n’apporte pas la justice

6. Juillet 2018 - 13:19
Au Japon, l’exécution, vendredi 6 juillet, de sept membres de la secte religieuse Aum Shinrikyo, dont le « gourou » du groupe, Chizuo Matsumoto, n’apporte pas la justice, a déclaré Amnesty International.

Nations unies. Les dirigeants du monde doivent prendre des mesures pour mettre un terme définitif à la détention des enfants migrants

5. Juillet 2018 - 19:45
Des centaines d'enfants traumatisés demeurent enfermés dans des centres de détention aux États-Unis, conséquence de la politique de séparation des familles du gouvernement de Donald Trump. Amnesty International demande aux dirigeants du monde d'agir en incluant l’engagement de mettre un terme à la détention des enfants migrants dans le texte du Pacte mondial sur les migrations, qui entre dans sa phase finale de négociations la semaine prochaine.

Guinée équatoriale. La libération de militants et de membres de l’opposition doit amorcer un changement en matière de droits humains

5. Juillet 2018 - 15:55
Marta Colomer, chargée de campagne pour l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International réagit après que le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema a annoncé, le 4 juillet 2018, qu’il avait décidé de gracier tous les militants et les membres de l’opposition emprisonnés pour des motifs politiques.

Thaïlande. Les autorités doivent abandonner les poursuites absurdes engagées à la suite d’une action de protestation pacifique dans une université

5. Juillet 2018 - 14:33
En réaction aux informations indiquant que deux professeurs et deux étudiants de l’Université de Chiang Mai ont été inculpés mercredi 4 juillet, en même temps qu’une écrivaine, pour « rassemblement politique illégal » après avoir été photographiés lors d’une conférence universitaire privée avec une bannière de protestation contre la surveillance de cet événement par l’armée, Katherine Gerson, chargée de campagne sur la Thaïlande à Amnesty International, a déclaré :

Russie. Il faut abandonner les poursuites pour trafic de stupéfiants engagées contre la mère d’un enfant gravement malade

5. Juillet 2018 - 13:40
Les poursuites engagées contre Ekaterina Konnova illustrent l’inhumanité du système pénal russe, qui place les statistiques de la lutte contre la drogue au-dessus de la dignité humaine et de l’intérêt du public. Les autorités russes devraient protéger les membres vulnérables de la société, pas les voir comme des cibles faciles dans le but d’accroître leurs chiffres.

Mexique. Les autorités ne doivent pas poursuivre en justice les défeseur-e-s du droit à la terre de Cuetzalan

5. Juillet 2018 - 3:47
Le Bureau du procureur général de la République ne doit pas inculper les sept défenseur-e-s des droits humains qui font l’objet d’une enquête pour avoir « entravé des travaux publics » dans la ville de Cuetzalan, à moins que des éléments de preuve solides contre eux soient présentés, a déclaré Amnesty International le 5 juillet 2018.

Liberia. 76 organisations réclament justice pour les crimes de guerre

5. Juillet 2018 - 2:01
Le gouvernement libérien doit engager des poursuites équitables et crédibles pour les crimes de droit international commis durant les deux guerres civiles au Liberia, ont déclaré 76 ONG libériennes, africaines et internationales dans une communication présentée au Comité des droits de l'homme des Nations unies et rendue publique le 5 juillet.

À la poursuite de l’arc-en-ciel à Istanbul

3. Juillet 2018 - 16:35
Personne n’aurait pu empêcher ce moment. Pas même les centaines de policiers présents, lourdement armés, accompagnés de chiens et équipés de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc.