Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 15 min 30 sec

Les politiciens n’ont pas à prendre les décisions qui concernent mon corps

11. Janvier 2018 - 19:37
Il y a plus d'un an, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues des villes de Pologne. Sous une pluie torrentielle, elles ont pris part à une mobilisation sans précédent contre des propositions de restriction à l'accès à l'avortement. Ces femmes participaient à un mouvement qui a été qualifié de « protestation noire » (Black Protest), et elles ont gagné.

Microsoft. Le chiffrement annoncé est un premier pas vers la protection de la vie privée

11. Janvier 2018 - 19:24
Réaction d'Amnesty International à l'annonce du lancement par Microsoft d’une version test du chiffrement de bout en bout pour certains utilisateurs de Skype.

Mexique. Profitant des fêtes de Noël, la police se livre à une série d'au moins cinq disparitions forcées dans l'État de Guerrero

11. Janvier 2018 - 17:22
Pendant que les familles célébraient Noël à la maison, la police de la ville de Chilpancingo a fait disparaître de force cinq jeunes hommes, se servant de méthodes qui font écho à celles du crime organisé, a déclaré Amnesty International.

Russie. Un défenseur des droits humains arrêté arbitrairement en Tchétchénie

11. Janvier 2018 - 11:35
La police de Tchétchénie a arrêté arbitrairement Oyoub Titiev, responsable du bureau régional de la grande organisation de défense des droits humains russe Memorial, sur la base d’accusations de détention de stupéfiant forgées de toutes pièces, ont déclaré jeudi 11 janvier Amnesty International ; Front Line Defenders ; la Fédération internationale des Ligues des droits de l’homme (FIDH) et l’Organisation mondiale contre la torture dans le cadre de l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme ; le Comité Helsinki Norvège et International Partnership for Human Rights (IPHR).

États-Unis. 16 ans après, il est temps de fermer définitivement le centre de détention de Guantánamo

11. Janvier 2018 - 6:00
À l'occasion du 16e anniversaire de l'ouverture du tristement célèbre centre de détention de la base navale américaine de Guantánamo Bay, Amnesty International demande une nouvelle fois que les prisonniers qui y sont retenus soient jugés équitablement ou libérés sans délai, et que le centre soit fermé.

Myanmar. La reconnaissance par l’armée de l’existence d’un charnier démontre qu’il y a eu des exécutions extrajudiciaires de Rohingyas

10. Janvier 2018 - 17:46
L’armée birmane a admis mercredi 10 janvier que les forces de sécurité et des villageois avaient tué sommairement 10 Rohingyas capturés et les avaient enterrés dans une fosse commune en-dehors du village d’Inn Din à Maungdaw, dans l’État d'Arakan.

Pakistan. Halte à l'impunité pour les attaques contre les journalistes

10. Janvier 2018 - 17:41
Les autorités doivent mener sans délai des enquêtes efficaces sur les attaques dont Taha Siddiqui et d'autres journalistes pakistanais ont fait l’objet, a déclaré Amnesty International le mercredi 10 janvier 2018, appelant à la fin de l'impunité pour de telles attaques.

Iran. L’assouplissement de la législation meurtrière relative aux stupéfiants peut éviter la potence à des centaines de personnes

10. Janvier 2018 - 16:22
Réaction d'Amnesty International aux informations de mercredi 10 janvier 2018 selon lesquelles l’Iran allait mettre en œuvre une législation modifiée relative aux stupéfiants et supprimer l’imposition de la peine capitale pour certaines infractions liées au trafic de stupéfiants.

Iran. Les informations faisant état de la mort de manifestants en détention doivent donner lieu à une enquête

9. Janvier 2018 - 19:04
Les autorités iraniennes doivent immédiatement ouvrir une enquête sur les informations selon lesquelles au moins cinq personnes sont mortes en détention à la suite de la répression des manifestations contre le régime, et prendre toutes les mesures qui s’imposent pour protéger les détenus contre la torture et empêcher d'autres décès, a déclaré Amnesty International le mardi 9 janvier 2018.

Irak. La création d’une commission d’enquête sur les exactions commises à Tuz Khurmatu est une avancée prometteuse

9. Janvier 2018 - 19:00
Déclaration de Lynn Maalouf, directrice des recherches pour le Moyen-Orient à Amnesty International, en réaction aux informations selon lesquelles le Parlement irakien a voté en faveur de l’établissement d’une commission multiethnique afin d’enquêter sur les événements survenus dans la ville de Tuz Khurmatu, à 65 kilomètres au sud de Kirkouk.

Mexique. Affrontements entre des membres de la police communautaire et des éléments de la police du Guerreo

9. Janvier 2018 - 12:55
En réaction à l’affrontement qui a eu lieu dimanche 7 janvier dans la ville d’Acapulco, dans l’État de Guerreo, entre des membres de la police communautaire (CRAC-PC) et des éléments de la police du Guerreo, provoquant la mort de 11 personnes, dont trois policiers communautaires, et entraînant l’arrestation de 30 individus, la directrice d’Amnesty International pour les Amériques, Erika Guevara-Rosas, a déclaré :

Myanmar. Les journalistes de l’agence Reuters doivent être libérés

9. Janvier 2018 - 12:12
Les autorités du Myanmar doivent libérer immédiatement deux journalistes de l'agence Reuters, arrêtés de manière arbitraire pour avoir enquêté sur des violations commises par l'armée dans l'État d'Arakan, au Myanmar, a déclaré Amnesty International.

Chine. Un simulacre de procès illustre l'absurdité des accusations portées contre un militant tibétain

4. Janvier 2018 - 17:10
Le procès ce jour d'un défenseur de l’enseignement en langue tibétaine, qui encourt jusqu'à 15 ans de prison pour « incitation au séparatisme », a montré à quel point la procédure à son encontre était injuste, a déclaré Amnesty International le jeudi 4 janvier 2018.

Iran. Il faut mettre fin à la répression de plus en plus impitoyable et enquêter sur les morts de manifestants

4. Janvier 2018 - 12:17
Les autorités iraniennes doivent garantir le droit de manifester pacifiquement, enquêter sur les informations indiquant que les forces de sécurité ont utilisé illégalement des armes à feu contre des manifestants non armés et protéger les centaines de détenus de la torture et des autres mauvais traitements

Yémen. Les Houthis doivent annuler la condamnation à mort d’un prisonnier d’opinion baha’i

3. Janvier 2018 - 16:08
Réaction d'Amnesty International aux informations selon lesquelles les autorités houthies ont condamné à mort Hamid Haydara, un prisonnier d'opinion yéménite âgé de 52 ans, pour collaboration avec Israël et falsification de documents officiels.

Éthiopie. La fermeture de la «prison de la torture» pourrait annoncer un nouveau chapitre pour les droits humains

3. Janvier 2018 - 15:12
Réaction d'Amnesty International aux propos du Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, qui a annoncé la libération de tous les prisonniers politiques et la fermeture d'un centre de détention de triste notoriété.

Quatre anciennes républiques soviétiques favorisent l'homophobie et découragent les défenseurs des droits des LGBTI

22. Décembre 2017 - 1:01
La discrimination, l'homophobie et la croisade de la Russie contre les relations sexuelles non traditionnelles contribuent à alimenter l'hostilité croissante envers les organisations de défense des droits des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexués (LGBTI) dans plusieurs régions de l'ancienne Union soviétique, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public le 22 décembre 2017.

Israël/Territoires palestiniens occupés. L'armée doit cesser de recourir à une force excessive pour éviter toute effusion de sang

21. Décembre 2017 - 16:52
À l'approche des manifestations prévues dans les territoires palestiniens occupés le 22 décembre 2017, et alors que quatre manifestants palestiniens ont été tués et des centaines blessés au cours des deux dernières semaines, Amnesty International demande aux autorités israéliennes de cesser de recourir à une force excessive comme elles l’ont fait en réponse aux manifestations et aux affrontements déclenchés par la décision du gouvernement des États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

Cameroun. Un journaliste de RFI condamné à 10 ans d’emprisonnement voit sa peine annulée

21. Décembre 2017 - 14:57
En réaction à la décision de la cour d’appel militaire de Yaoundé d’annuler, ce jeudi 21 décembre 2017, la peine de 10 ans d’emprisonnement prononcée à l’encontre du journaliste de Radio France internationale (RFI) Ahmed Abba, Ilaria Allegrozzi, spécialiste de la région du lac Tchad à Amnesty International, a déclaré :

Amnesty International choisit Kumi Naidoo pour nouveau secrétaire général

21. Décembre 2017 - 13:00
Amnesty International a nommé Kumi Naidoo au poste de secrétaire général du mouvement mondial de défense des droits humains. À partir d'août 2018, Kumi succèdera à Salil Shetty, qui a servi deux mandats en tant que secrétaire général depuis 2010.

Pages