Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 1 heure 23 min

Yémen. L'attaque contre Hodeïda met en danger la vie des civils et compromet l'aide humanitaire indispensable

13. Juin 2018 - 15:37
Réagissant aux informations signalant que des forces yéménites soutenues par la coalition menée par l'Arabie saoudite ont lancé une offensive contre la ville portuaire yéménite d'Hodeïda, Lynn Malouf, directrice du programme de recherche sur le Moyen-Orient à Amnesty International, a déclaré :

Argentine. Premier pas vers la dépénalisation de l'avortement : une avancée historique pour les droits humains

13. Juin 2018 - 12:58
Le projet de loi visant à dépénaliser l'avortement en Argentine, adopté le 14 juin par la Chambre des députés, est une avancée fondamentale pour les droits des femmes et des personnes pouvant concevoir, ainsi qu’un moyen de combattre la violence structurelle, a déclaré Amnesty International.

Brésil. Trois mois après la mort de Marielle Franco, le parquet n’a toujours pas fait le nécessaire pour que justice puisse être rendue

13. Juin 2018 - 1:23
Le parquet brésilien doit faire appel à des enquêteurs spécialisés pour résoudre l'affaire du meurtre de la défenseure des droits humains Marielle Franco et de son chauffeur, Anderson Gomes, afin que les responsables puissent un jour être déférés à la justice, a déclaré Amnesty International le 13 juin.

Viêt-Nam. La nouvelle Loi relative à la cybersécurité est un coup dur pour la liberté d'expression

12. Juin 2018 - 13:34
Réaction d'Amnesty aux informations selon lesquelles l'Assemblée nationale du Viêt-Nam a voté l'adoption d'une loi très répressive relative à la cybersécurité, qui confère au gouvernement des pouvoirs très étendus permettant de restreindre la liberté en ligne.

Cameroun. Violence meurtrière dans les régions anglophones

11. Juin 2018 - 20:13
Dans les régions anglophones du Cameroun, des séparatistes armés ont tué des militaires par balle ou à l’arme blanche, incendié des écoles et agressé des enseignants et les forces de sécurité ont infligé des actes de torture, tiré sur des foules et détruit des villages, dans une spirale de violence de plus en plus meurtrière, a déclaré Amnesty International le 12 juin 2018.

Libye. Il faut protéger les civils assiégés à Derna

11. Juin 2018 - 18:09
Alors que la crise humanitaire s’aggrave dans la ville assiégée de Derna, en Libye, Amnesty International demande au chef de l'Armée nationale libyenne (ANL), le général Khalifa Haftar, et à toutes les parties impliquées dans les combats d'ouvrir des couloirs humanitaires afin d’amener une aide impartiale et de sauver la vie des civils encore pris au piège, au fur et à mesure que l'armée progresse.

Japon. Le plus ancien prisonnier condamné à mort mérite un nouveau procès malgré l'arrêt de la Haute Cour

11. Juin 2018 - 14:02
Réagissant aux informations signalant que la Haute Cour de Tokyo a infirmé la décision d'une juridiction inférieure et refusé d'accorder un nouveau procès à Hakamada Iwao, 82 ans, qui a passé plus de quarante ans dans le quartier des condamnés à mort, Hiroka Shoji, chargée de recherches sur l'Asie de l'Est à Amnesty International, a déclaré :

Union européenne. Des États font pression pour obtenir un assouplissement des règles sur l'exportation d'équipements de surveillance vers des pays portant atteinte aux droits humains

11. Juin 2018 - 13:27
Neuf États membres de l'Union européenne (UE) tentent de bloquer les mesures visant à limiter les exportations d'équipements de surveillance vers les régimes répressifs, cette initiative rétrograde représentant une menace pour les droits humains à travers le monde, ont déclaré le 11 juin Access Now, Amnesty International, Privacy International et Reporters sans frontières (RSF).

Un père nord-coréen espère que le président Trump l'aidera à revoir sa femme et son fils

11. Juin 2018 - 12:05
La joie de Lee Tae-won lorsqu'il a pu bavarder avec son épouse Koo Jeong-hwa s'est vite transformée en désespoir. Le 4 novembre dernier, la conversation téléphonique du couple a été interrompue par la police chinoise, qui a arrêté Jeong-hwa et leur fils de quatre ans, Ji-hoon, à Shenyang, en Chine.

Éthiopie. Le gouvernement doit protéger les victimes des attaques à caractère ethnique qui se multiplient

8. Juin 2018 - 19:39
Le gouvernement éthiopien doit intervenir afin de protéger les milliers d'Amharas qui sont sur le point d'être déplacés en raison des violentes attaques contre leurs habitations, dans la région Oromia, qui sont le fait de groupes de jeunes motivés par la haine ethnique, a déclaré Amnesty International.

Libye. Les sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU contre des chefs de réseaux de trafiquants d’êtres humains sont un pas dans la bonne direction

8. Juin 2018 - 19:25
En réaction aux informations selon lesquelles le Conseil de sécurité de l'ONU a prononcé des sanctions – gels d'avoirs au niveau mondial et interdictions de voyager – contre six chefs de réseaux de trafiquants d’êtres humains, Ermias Ghermay, Fitiwi Abdelrazak, Ahmad Oumar Al Dabbashi, Musab Abu Qarin, Mohammed Kachlaf et Abd Al Rahman Al Milad, la directrice des campagnes pour l'Afrique du Nord à Amnesty International Najia Bounaim a déclaré :

Déclaration d’Amnesty International sur la perte tragique de Gaëtan Mootoo, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International

8. Juin 2018 - 19:12
Le mouvement d’Amnesty International est profondément attristé par la perte tragique de notre collègue Gaëtan Mootoo, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest, qui faisait partie de l’organisation depuis plus de trente ans.

République centrafricaine. L’acquittement de Bemba porte un coup aux victimes

8. Juin 2018 - 17:15
En réaction à l’acquittement de Jean-Pierre Bemba Gombo – ancien vice-président de la République démocratique du Congo (RDC) – prononcé par la Cour pénale internationale (CPI), Solomon Sacco, responsable de l’équipe Justice internationale à Amnesty International, a déclaré :

Pages