Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 14 min 47 sec

Honduras. Le gouvernement emploie des méthodes dangereuses et illégales pour museler la population

8. Décembre 2017 - 11:41
Le gouvernement du Honduras déploie des méthodes dangereuses et illégales pour bâillonner toute voix dissidente dans le sillage d'une grave crise politique, notamment en empêchant les avocats et les défenseurs des droits humains de rendre visite aux manifestants détenus, a déclaré Amnesty International qui s’est rendue dans le pays à la suite de l'élection présidentielle contestée du 26 novembre.

Burkina Faso. La torture, les violences commises par des milices et les mariages précoces dominent les inquiétudes en matière de droits humains à l’approche de l’examen de l’ONU

7. Décembre 2017 - 18:35
Les autorités du Burkina Faso doivent trouver une solution aux violences commises par des groupes d’autodéfense, ouvrir une enquête sur des actes de torture présumés commis par la police et protéger les femmes et les filles exposées à des risques de mariage précoce, a déclaré Amnesty International le 8 décembre dans sa communication présentée à l’occasion de l’Examen périodique universel du pays.

Égalité devant le mariage. Un excellent résultat, mais un processus affligeant

7. Décembre 2017 - 12:02
Réaction de Lizzi Price, responsable du réseau LGBTQI de Nouvelle-Galles du Sud à Amnesty International Australie, suite à la promulgation par le parlement australien du projet de loi de 2017 relatif à la modification de la Loi sur le mariage (définition et libertés religieuses).

Thaïlande. Les accusations de lèse-majesté portées contre un universitaire de 85 ans pour des commentaires sur une bataille du 16e siècle sont absurdes

7. Décembre 2017 - 12:00
Réaction d'Amnesty International à la décision du 7 décembre du tribunal militaire de Bangkok de repousser une décision quant à l’inculpation de Sulak Sivaraksa pour des accusations de lèse-majesté en raison de commentaires qu’il a faits à propos d’une bataille de 1593.

Cameroun. Les Nations unies appellent à mettre fin aux actes de torture dans la lutte contre Boko Haram

6. Décembre 2017 - 19:52
Il faut que le Cameroun donne rapidement suite aux recommandations publiées ce mercredi 6 décembre 2017 par le Comité contre la torture [ONU] et mette fin à la pratique généralisée de la torture par les forces de sécurité qui luttent contre Boko Haram, a déclaré Amnesty International.

Pakistan. Un militant en faveur de la paix a disparu

6. Décembre 2017 - 16:56
Réaction d'Amnesty International aux informations selon lesquelles Raza Khan, un militant pakistanais en faveur de la paix vivant à Lahore, a été porté disparu.

États-Unis. La reconnaissance de Jérusalem unifiée est «irresponsable» et met en péril les droits humains des Palestiniens

6. Décembre 2017 - 16:39
Réaction d'Amnesty International condamnant l’annonce faite mercredi 6 décembre par le président des États-Unis, Donald Trump, qui a affirmé que son pays reconnaissait Jérusalem comme capitale unifiée d’Israël et y déménagerait son ambassade

ONU. La Chine n’a pas réussi à obtenir le rejet de la résolution sur la persécution des Rohingyas au Myanmar

5. Décembre 2017 - 19:23
Réaction d'Amnesty International à la tentative manquée de la Chine, des Philippines et du Burundi d’obtenir le rejet d’une résolution du Conseil des droits de l'homme des Nations unies sur la situation des Rohingyas et d'autres minorités du Myanmar.

Philippines. Réintégrer la police dans la « guerre contre la drogue » risque de relancer les massacres

5. Décembre 2017 - 16:15
Réaction d'Amnesty International aux informations selon lesquelles le président des Philippines Rodrigo Duterte a ordonné à la police de reprendre son rôle dans la « guerre contre la drogue » que mène son gouvernement.

Nigeria. Il faut que l’État réagisse aux nouvelles allégations de violences policières

5. Décembre 2017 - 15:42
Réaction d'Amnesty International à la vidéo circulant depuis peu sur les réseaux sociaux et filmée, semble-t-il, après l’homicide présumé d’un jeune homme par la Brigade spéciale de répression des vols (SARS).

Les États du monde entier manquent à leur devoir de protection des défenseur-e-s des droits humains contre les homicides et les disparitions

5. Décembre 2017 - 1:01
Dans le monde entier, les États négligent de protéger efficacement les personnes qui défendent les droits humains, ce qui est à l’origine d’une progression dramatique du nombre d’homicides et de disparitions forcées évitables, a déclaré Amnesty International mardi 5 décembre 2017.

L’héritage de Robert Mugabe

4. Décembre 2017 - 19:05
La démission du président zimbabwéen Robert Mugabe tire le rideau sur une carrière politique qui a vu ses premiers succès finalement effacés par une longue série de violations des droits humains.

Mozambique. Un journaliste a été menacé de mort par un homme armé pour avoir fait son travail

4. Décembre 2017 - 18:41
Réaction d'Amnesty International aux menaces de mort proférées contre Aunício da Silva, journaliste d'investigation et rédacteur en chef d'Ikweli, hebdomadaire de la ville de Nampula, dans le nord du Mozambique.

Philippines. Homicides de mineurs impunis : la CPI doit enquêter sur les crimes liés à la «guerre contre la drogue»

4. Décembre 2017 - 12:36
La Cour pénale internationale (CPI) doit de toute urgence conduire un examen préliminaire sur les crimes contre l'humanité, notamment le massacre de dizaines de mineurs, commis dans le cadre de la « guerre contre la drogue » que mène le président philippin Rodrigo Duterte, a déclaré Amnesty International le 4 décembre 2017.

RDC. La répression policière brutale des manifestations doit cesser

1. Décembre 2017 - 20:19
Les autorités de la République démocratique du Congo doivent enquêter sur la répression policière brutale des manifestations d'hier, au cours desquelles au moins un homme a été abattu et des dizaines d'autres personnes ont été blessées, a déclaré Amnesty International le vendredi 1er décembre.

Grèce. Il faut mettre les demandeurs d'asile en sécurité avant l’arrivée de l'hiver

1. Décembre 2017 - 11:33
Le gouvernement grec, avec le soutien des dirigeants de l'Union européenne (UE), doit agir maintenant, avant le début de l'hiver, et mettre fin à la politique de la Grèce qui cherche à endiguer le flux des réfugiés, ont déclaré 12 organisations humanitaires et de défense des droits humains à l'occasion du lancement de leur campagne le 1er décembre 2017.

Azerbaïdjan. Nouveau coup porté à la justice : des avocats sont exclus des tribunaux

1. Décembre 2017 - 8:30
La nouvelle réglementation qui cible les avocats spécialisés dans les droits humains en Azerbaïdjan en leur interdisant complètement l'accès aux audiences est un coup dur porté à la justice dans le pays, a déclaré Amnesty International le 1er décembre 2017.

Libye. Le plan de l'UE/UA pour les migrants fait la part belle aux retours, au détriment des réinstallations

30. Novembre 2017 - 17:15
À la suite de l'annonce faite le 29 novembre par l'Union européenne (UE), l'Union africaine (UA), les Nations unies et des États membres, qui se sont engagés à prendre des mesures collectives et unilatérales afin de faciliter l'évacuation des migrants et des réfugiés africains détenus en Libye, John Dalhuisen, directeur pour l'Europe à Amnesty International, a déclaré :

Mauritanie. Les cinq défenseurs des droits humains arrêtés lors de la célébration de l’anniversaire de l’indépendance doivent être libérés

30. Novembre 2017 - 15:47
Les autorités mauritaniennes doivent libérer immédiatement et sans conditions cinq défenseurs des droits humains, membres de collectifs de veuves et d’orphelins, arrêtés lors de la célébration de l’anniversaire de l’indépendance du pays, a déclaré Amnesty International aujourd’hui.

Syrie. Des bombes à sous-munitions interdites, de fabrication soviétique, aggravent la catastrophe humanitaire dans la Ghouta orientale

30. Novembre 2017 - 1:00
Les forces gouvernementales syriennes utilisent de plus en plus des armes à sous-munitions interdites, de fabrication soviétique, pour procéder à des attaques sans discrimination et directes contre les civils pris au piège du siège de la Ghouta orientale tenue par les rebelles. Ces attaques ont tué au moins 10 civils et amené la crise humanitaire dans la région au point de rupture, a déclaré Amnesty International le 30 novembre 2017.

Pages