Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 1 heure 4 min

Argentine. Amnesty International demande au président Macri de relever des défis majeurs dans le domaine des droits humains

12. Avril 2018 - 16:30
L'Argentine étant placée sur le devant de la scène internationale puisqu'elle assume la présidence du G20 cette année, son gouvernement doit s'engager à apporter des réponses aux défis en matière de droits humains et jouer un rôle de premier plan afin de résoudre d'autres questions régionales et internationales majeures, a déclaré Amnesty International lors de la visite de son secrétaire général dans le pays.

Russie. La tentative de bloquer Telegram est un nouveau coup porté à la liberté d'expression en ligne

12. Avril 2018 - 14:50
À la veille de l'audience judiciaire prévue vendredi 13 avril 2018 à propos du blocage de l'application de messagerie Telegram, demandé par l'organisme russe de surveillance des médias au motif que celle-ci a refusé de communiquer aux autorités les informations de ses utilisateurs, Denis Krivosheev, directeur adjoint pour l'Europe de l'Est et l'Asie centrale à Amnesty International, a déclaré :

Amériques. Les dirigeants participant au Sommet des Amériques doivent accorder la priorité à la résolution des graves problèmes relatifs à la situation des droits humains

12. Avril 2018 - 8:01
Les dirigeants de la région doivent accorder la priorité à la protection des droits humains dans leur déclaration finale lors du VIII e Sommet des Amériques, et prendre immédiatement des mesures pour mettre en œuvre cet engagement dans leurs pays respectifs, a déclaré Amnesty International en amont du sommet qui se tient à Lima, au Pérou, les 13 et 14 avril 2018.

«Comment j'ai rassemblé des gens et demandé à la Guinée d'abolir la peine de mort»

12. Avril 2018 - 3:01
Souleymane Sow, 43 ans, est un homme investi d'une mission. Il fait du bénévolat au sein d'Amnesty International depuis qu'il est étudiant. Comme il avait la volonté de faire bouger les choses, il est retourné en Guinée, où il a créé un groupe local de bénévoles d'Amnesty International, et ils se sont mis au travail. Leur objectif ? Promouvoir l'importance des droits humains, faire de l'éducation aux droits humains et œuvrer pour l'abolition de la peine de mort. En collaboration avec 34 autres ONG, ils ont atteint leur objectif.

La peine de mort en 2017. Faits et chiffres

12. Avril 2018 - 3:01
Amnesty International a recensé au moins 993 exécutions dans 23 pays en 2017, soit 4 % de moins qu'en 2016 (où 1 032 exécutions avaient été enregistrées) et 39 % de moins qu'en 2015 (année où l'organisation avait relevé le chiffre le plus élevé depuis 1989 : 1 634 exécutions). La plupart des exécutions ont eu lieu, par ordre décroissant, en Chine, en Iran, en Arabie saoudite, en Irak et au Pakistan.

Soudan. La libération de militants politiques était un droit, pas un cadeau

11. Avril 2018 - 19:35
Réagissant à l’annonce que le président soudanais Omar el Béchir a libéré au moins 56 militants de l’opposition qui ont passé jusqu’à 84 jours en détention arbitraire pour avoir manifesté contre l’augmentation des prix des denrées alimentaires et des soins de santé, Joan Nyanyuki, directrice régionale d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Est, la Corne de l’Afrique et les Grands Lacs, a déclaré :

Serbie. La condamnation d'un criminel de guerre permet enfin à des victimes d'obtenir justice

11. Avril 2018 - 16:12
Réaction d'Amnesty à la suite de la décision rendue par le Mécanisme de l'ONU pour les tribunaux pénaux internationaux, qui a en partie annulé en appel l'acquittement, prononcé en première instance, du dirigeant du Parti radical serbe Vojislav Seselj, et aux termes de laquelle ce dernier a été condamné à 10 ans d'emprisonnement pour trois chefs de crimes contre l'humanité, notamment pour persécution, déportation et actes inhumains en Serbie.

Myanmar. Les poursuites contre deux journalistes de l’agence Reuters sont maintenues et les restrictions imposées aux médias sont renforcées

11. Avril 2018 - 11:25
Réaction d'Amnesty à la décision d’un tribunal du Myanmar de maintenir les poursuites pénales engagées contre Wa Lone et Kyaw Soe Oo, deux journalistes de l’agence Reuters.

Swaziland. Des démolitions de logements font des dizaines de sans-abri

10. Avril 2018 - 21:03
Des dizaines de personnes, dont plus de 30 enfants, se sont retrouvées sans abri lorsque leurs logements ont été démolis par des bulldozers, en présence de 20 policiers armés, dans la zone agricole d’Embetseni, à Malkerns, a déclaré Amnesty International le 10 avril 2018.

Protéger ses données, protéger ses droits humains : guide d’Amnesty en trois étapes

10. Avril 2018 - 13:56
Ce mardi 10 avril, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, va témoigner devant le Sénat américain, après avoir reconnu que les données de pas moins de 87 millions de personnes pourraient avoir été indûment communiquées à l’entreprise Cambridge Analytica.

Hongrie. « Nous continuerons de résister face au recul des droits humains »

9. Avril 2018 - 1:13
Déclaration de Gauri von Gulik, directrice du programme Europe d'Amnesty International, à la suite de la victoire du parti du président Viktor Orbán, le Fidesz, lors des élections générales en Hongrie.

Tchad. La libération d'un cybermilitant à la suite d'une campagne mondiale doit annoncer la fin de la répression visant les dissidents

6. Avril 2018 - 11:41
La libération d'un cybermilitant à la suite d'une grande campagne mondiale doit être une première mesure annonçant la fin de la répression des voix dissidentes au Tchad, a déclaré Amnesty International le 6 avril 2018.

Bangladesh. Le retour des réfugiés rohingyas doit s’effectuer dans la sécurité, la dignité et sur une base volontaire

5. Avril 2018 - 18:17
Amnesty International a demandé au gouvernement du Bangladesh de respecter son engagement et de renvoyer les réfugiés rohingyas uniquement si les critères pour un retour sûr, volontaire et digne sont remplis.

Viêt-Nam. De nouvelles recherches recensent près de 100 prisonniers d'opinion, tandis que la répression s’intensifie

4. Avril 2018 - 18:46
Au moins 97 prisonniers d'opinion languissent actuellement derrière les barreaux au Viêt-Nam, et un grand nombre d’entre eux sont détenus au secret dans des conditions sordides, et régulièrement soumis à la torture et à d’autres formes de mauvais traitements, selon de nouvelles recherches effectuées par Amnesty International.

Chili. Pourquoi le règlement sur l’objection de conscience devrait indigner tout le monde

4. Avril 2018 - 15:31
Quand le Congrès du Chili a adopté la loi sur la dépénalisation de l’avortement dans trois cas de figure l’année dernière, une clause d’« objection de conscience » a également été prévue. Une clause d’objection de conscience permet de dispenser une personne d’accomplir certains actes prescrits par la loi s’ils sont contraires à ses convictions et ses croyances.

Russie. Un an après la «purge homosexuelle» en Tchétchénie, justice n'a toujours pas été rendue aux victimes

4. Avril 2018 - 12:28
Les autorités russes n'ont pas pris de mesures concrètes face à la violente persécution dont ont été victimes les homosexuels en Tchétchénie, a déclaré Amnesty International un an après les révélations sur une série de crimes homophobes perpétrés dans cette république du sud de la Fédération de Russie.

États-Unis : Le projet de déploiement de l’armée à la frontière évoqué par Donald Trump pourrait coûter des vies

3. Avril 2018 - 18:12
Le président Donald Trump a déclaré le 3 avril qu’il prévoyait de déployer l’armée à la frontière entre les États-Unis et le Mexique jusqu’à la construction du mur. Il a également demandé de nouvelles restrictions de l’immigration qui pourraient rendre plus compliqué le processus de demande de protection aux États-Unis. Marselha Gonçalves Margerin, directrice de plaidoyer pour les Amériques à Amnesty International États-Unis, a déclaré :

Le Soudan va-t-il mettre fin à la torture ?

3. Avril 2018 - 16:17
Abdala Abdel Algyoum Abddalias, 54 ans, père de quatre enfants, et membre fondateur de l'Initiative du salut El Gedaref, a dit à Amnesty International l'an dernier qu'il avait été maltraité par des agents du Service national de la sûreté et du renseignement soudanais (NISS).

Pages