Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 2 heures 46 min

Arabie saoudite. Une campagne de diffamation tente de discréditer Loujain al Hathloul et d'autres défenseurs des droits des femmes emprisonnés

19. Mai 2018 - 15:37
Amnesty International constate avec inquiétude que les autorités saoudiennes et les médias affiliés au gouvernement ont lancé le 18 mai une campagne de diffamation pour tenter de discréditer six éminents défenseurs des droits des femmes emprisonnés et de les faire passer pour des « traîtres » à la suite de leur arrestation au cours de la semaine écoulée.

Égypte. Haytham Mohamdeen, avocat spécialisé dans le droit du travail, a été arrêté et placé en détention au secret

18. Mai 2018 - 19:56
En réaction à l'arrestation le 18 mai au petit matin d’Haytham Mohamdeen, avocat spécialisé dans la défense des droits humains et le droit du travail, Najia Bounaim, directrice des campagnes sur l’Afrique du Nord à Amnesty International, a déclaré :

Australie. Le retrait des services de santé met en danger la vie et la santé des réfugiés

18. Mai 2018 - 19:00
Les autorités australiennes tentent de se soustraire à la crise des droits humains dont elles sont responsables pour les réfugiés et les demandeurs d’asile en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en retirant des services de santé essentiels malgré la détresse des personnes enfermées dans leurs centres de détention à l’étranger.

Sri Lanka. Les autorités doivent publier les listes des victimes de disparitions forcées

18. Mai 2018 - 2:01
À l'occasion du neuvième anniversaire de la fin de la guerre, Amnesty International demande au gouvernement du Sri Lanka de fournir des informations aux familles des « disparus », en publiant la liste détaillée des personnes qui se sont rendues aux forces armées lors de la phase finale du conflit, assorties des informations qu'elles détiennent à leur sujet. Le président du Sri Lanka, Maithripala Sirisena, prenant acte des requêtes présentées par les familles en juin 2017, a promis qu'il ordonnerait au Conseil de sécurité nationale de rendre ces listes publiques.

Syrie. La loi relative à la propriété lèse les personnes déplacées et pourrait compromettre les enquêtes sur les crimes de guerre

18. Mai 2018 - 2:00
La nouvelle loi relative à la propriété mise en place par le gouvernement syrien prive dans les faits des milliers de personnes déplacées par le conflit de leurs logements et de leurs terres et risque de détruire des éléments de preuve attestant de crimes de guerre commis par le régime, a déclaré Amnesty International le 18 mai 2018.

Liban. La répression de la marche des fiertés de Beyrouth constitue une «tentative scandaleuse visant à nier les droits humains des personnes LGBTI»

17. Mai 2018 - 12:36
La perturbation par les autorités libanaises des activités prévues pour la semaine de la marche des fiertés de Beyrouth constitue une tentative scandaleuse visant à nier les droits humains des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI), a déclaré Amnesty International jeudi 17 mai. Les autorités ont annulé des événements du programme annoncé pour marquer la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, et elles ont arrêté brièvement Hadi Damien, l’organisateur de la semaine de la marche des fiertés de Beyrouth.

Yémen. Des dizaines de milliers de civils de Hodeidah fuient la nouvelle offensive

17. Mai 2018 - 2:01
Les civils yéménites luttent pour rester en vie, alors que les attaques terrestres et aériennes se succèdent dans le cadre de la bataille qui fait rage pour reprendre les gouvernorats de la côte ouest aux mains du groupe armé houthi ; le pire pourrait encore advenir, a averti Amnesty International après avoir mené une enquête de terrain dans le sud du pays.

Burundi. Le référendum est entaché de manœuvres de harcèlement et d'intimidation

16. Mai 2018 - 22:51
Au Burundi, le référendum sur une modification de la Constitution qui prolongerait le mandat du président en poste est terni par la répression gouvernementale contre la liberté d'expression, a déclaré Amnesty International à la veille du vote prévu le 17 mai.

Zambie. Le musicien et militant «Pilato» doit être libéré immédiatement et sans condition

16. Mai 2018 - 19:32
L'arrestation du musicien et militant Fumba Chama, alias « Pilato », illustre de manière choquante jusqu'où le gouvernement zambien est prêt à aller pour étouffer les critiques et réprimer la liberté d'expression, a déclaré Amnesty International le 16 mai 2018.

Bahreïn. Cent quinze personnes déchues de leur nationalité à l’issue d’un procès collectif «grotesque»

16. Mai 2018 - 12:49
En réaction aux informations signalant qu’un tribunal de Bahreïn a déchu 115 citoyens de leur nationalité et condamné 53 d’entre eux à des peines de réclusion à perpétuité pour des infractions ayant trait au terrorisme mardi 15 mai, Lynn Maalouf, directrice des recherches pour le Moyen-Orient à Amnesty International, a déclaré :

Malaisie. La libération du prisonnier d'opinion Anwar Ibrahim marque un tournant pour les droits humains

16. Mai 2018 - 11:14
La libération d'Anwar Ibrahim, leader malaisien de l'opposition et prisonnier d'opinion adopté par Amnesty International, marque un tournant pour les droits humains dans le pays, a déclaré l'organisation le 16 mai 2018.

Libye. Les politiques de l'UE contribuent à accroître le nombre de migrants et de réfugiés détenus

16. Mai 2018 - 2:01
Tandis que le nombre de migrants et de réfugiés interceptés en mer par les autorités libyennes augmente, au moins 2 600 personnes ont été transférées, au cours des deux derniers mois, dans des centres de détention sordides où elles subissent torture et extorsion, a déclaré Amnesty International le 16 mai 2018.

Pakistan. Les défenseurs des droits humains sont la cible d'une campagne de cyberattaques et de surveillance

15. Mai 2018 - 12:02
Les défenseurs des droits humains au Pakistan sont la cible d'une campagne de cyberattaques : leurs comptes de réseaux sociaux sont piratés et leurs ordinateurs et téléphones portables infectés par des logiciels espions, révèle une enquête menée par Amnesty International pendant quatre mois.

Kenya. Les expulsions de Sengwers de la forêt d’Embobut sont irrégulières et illégales

15. Mai 2018 - 2:01
Le peuple autochtone sengwer de la forêt d’Embobut, au Kenya, est contraint à partir et dépossédé de ses terres ancestrales par l’État kenyan d’une manière clairement irrégulière, illégale et violente, a déclaré Amnesty International dans un nouveau rapport publié le 15 mai 2018.

Israël et territoires palestiniens occupés. Tirs dans la bande de Gaza : un nouvel exemple du recours excessif à la force par l'armée israélienne

14. Mai 2018 - 16:49
En réaction aux informations selon lesquelles des dizaines de Palestiniens ont été tués et des centaines blessés par l'armée israélienne lors des manifestations le 14 mai le long de la barrière qui sépare Gaza et Israël, Philip Luther, directeur des recherches et du plaidoyer pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord à Amnesty International, a déclaré :

Congo-Brazzaville. Les autorités doivent libérer les militants du mouvement Ras-le-bol et mettre un terme au harcèlement des acteurs de la société civile

14. Mai 2018 - 13:21
Les autorités congolaises doivent immédiatement libérer sans condition 23 activistes arbitrairement arrêtés depuis une semaine jour pour jour à Brazzaville et Pointe-Noire, et mettre un terme au harcèlement des acteurs de la société civile, ont déclaré aujourd’hui la campagne ‘Tournons la page’, et les organisations de défense des droits humains Front Line Defenders et Amnesty International.

État de Palestine. Les autorités doivent libérer un ingénieur emprisonné pour une publication sur Facebook

13. Mai 2018 - 20:43
Les autorités palestiniennes doivent immédiatement abandonner les accusations pénales de diffamation portées à l’encontre d’Ahmad Awartani, ingénieur en mécanique âgé de 25 ans originaire du village palestinien d'Anabta, en Cisjordanie, a déclaré Amnesty International le 14 mai, à la veille de l'audience de son procès.

Indonésie. Il faut traduire en justice les responsables des attentats perpétrés dans les églises de Surabaya

13. Mai 2018 - 15:37
En réaction aux attentats-suicides perpétrés dans trois églises de la deuxième plus grande ville d'Indonésie, Surabaya (Java-Est), qui ont fait au moins 13 morts et 40 blessés, Usman Hamid, directeur d'Amnesty International Indonésie, a déclaré :

Pages