Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 1 heure 40 min

Arabie saoudite. Un mineur délinquant torturé pour « avouer » des infractions liées à des manifestations risque d'être exécuté

12. Septembre 2017 - 12:53
Un jeune Saoudien chiite, qui affirme avoir été torturé dans le but de lui faire « avouer » des infractions qu'il aurait commises lorsqu'il avait 16 ans, risque d'être exécuté de manière imminente. C'est le dernier exemple choquant de la répression que mène l'Arabie saoudite contre la dissidence, a déclaré Amnesty International le 12 septembre 2017.

Bosnie-Herzégovine. Dernière chance de justice pour plus de 20 000 victimes de violences sexuelles pendant la guerre

12. Septembre 2017 - 2:01
Un quart de siècle après le début du conflit, plus de 20 000 victimes de violences sexuelles pendant la guerre en Bosnie-Herzégovine n'ont toujours pas obtenu justice, a déclaré Amnesty International dans un nouveau rapport.

Iran. Arrestation d’une défenseure des droits humains en quête de vérité sur la «disparition» de membres de sa famille

11. Septembre 2017 - 19:46
Les autorités iraniennes doivent libérer immédiatement et sans condition une défenseure des droits humains arrêtée chez elle le 10 septembre. Elle avait déjà été prise pour cible par les autorités en raison de son militantisme pacifique, a déclaré Amnesty International.

Crimée. Un dirigeant tatar de Crimée condamné à huit ans dans une colonie pénitentiaire à l’issue d’un simulacre de procès

11. Septembre 2017 - 14:59
Akhtem Tchiïgoz, un dirigeant tatar de Crimée, doit être libéré immédiatement, a déclaré Amnesty International lundi 11 septembre alors qu’il recevait une condamnation à huit ans d’emprisonnement à l’issue d’un simulacre de procès qui a duré 13 mois.

Genève. Alors que le commerce mondial des armes est en plein essor, des États donnent le feu vert à des accords irresponsables et nuisibles

11. Septembre 2017 - 2:01
Quatre ans après que les Nations unies ont voté l'adoption d'un traité historique pour réglementer le commerce international des armes, des exportateurs majeurs, dont le Royaume-Uni et la France, font fi de leurs obligations liées au traité en continuant de fournir des armes même lorsqu'il existe un risque élevé qu'elles ne servent à contribuer à de graves violations des droits humains, a déclaré Amnesty International le 11 septembre 2017.

Myanmar. Nouvelles explosions de mines terrestres : les Rohingyas sont délibérément pris pour cibles

10. Septembre 2017 - 11:41
Deux explosions de mines terrestres le 10 septembre, dont une a emporté la jambe d'un jeune homme, portent à trois le nombre de sites recensés où les autorités du Myanmar ont posé des mines aux passages frontaliers qu'empruntent les Rohingyas fuyant les violences, a déclaré Amnesty International.

Myanmar. Les mines terrestres posées par l'armée à la frontière avec le Bangladesh sont une menace mortelle pour les Rohingyas

9. Septembre 2017 - 2:01
Les forces de sécurité du Myanmar ont posé des mines antipersonnel interdites par le droit international le long de la frontière avec le Bangladesh, qui ont grièvement blessé au moins trois civils, dont deux enfants, et auraient tué un homme la semaine dernière, a déclaré Amnesty International le 9 septembre 2017.

Les États-Unis et l'UE risquent d'envoyer un message erroné au sujet du Myanmar

8. Septembre 2017 - 15:23
Le 26 juin, Aye Am, 35 ans, a fermé la porte de sa maison dans le village de Pain Hwe, dans le nord de l'État chan. Les armes s'étaient tues ce matin-là et elle avait besoin de se rendre à la clinique locale pour être soignée car sa maladie s'aggravait. C’est alors qu’un grand boum a retenti.

République centrafricaine. Des civils victimes d’atrocités en Basse-Kotto, la protection des Nations unies s’avère inefficace

8. Septembre 2017 - 2:01
Face à la vague de violences, notamment de viols et d’homicides systématiques de civils, que la République centrafricaine connaît actuellement, il faut que les Nations unies renforcent la protection de la population, a déclaré Amnesty International vendredi 8 septembre 2017.

Tanzanie. Un opposant très critique envers le pouvoir a été blessé par des hommes armés non identifiés

7. Septembre 2017 - 21:10
En réaction à l'information selon laquelle le parlementaire tanzanien Tundu Lissu, détracteur virulent du gouvernement, s’est fait tirer dessus par des assaillants non identifiés dans la capitale Dodoma, Sarah Jackson, directrice régionale adjointe pour l'Afrique de l'Est, la Corne de l'Afrique et la région des Grands Lacs à Amnesty International, a déclaré :

Un défenseur palestinien des droits humains inculpé au titre de la nouvelle loi sur la cybercriminalité

7. Septembre 2017 - 20:08
La décision d'inculper le défenseur palestinien des droits humains Issa Amro en invoquant la loi controversée sur les crimes électroniques marque un durcissement dans l'offensive que mènent les autorités palestiniennes contre la liberté d'expression, a déclaré Amnesty International le 7 septembre 2017.

Qui sont les Rohingyas et pourquoi fuient-ils le Myanmar ?

7. Septembre 2017 - 17:18
Ces dernières semaines, environ 150 000 réfugiés rohingyas ont fui au Bangladesh, à la suite d’une réponse militaire illégale et parfaitement disproportionnée aux attaques d’un groupe armé rohingya.

Bahreïn. Depuis un an, le gouvernement réprime durement toute dissidence

7. Septembre 2017 - 13:42
Le rapport rendu public par Amnesty International le 7 septembre 2017 dévoile les méthodes répressives utilisées par le gouvernement bahreïnite au cours de l'année écoulée pour écraser la société civile et réprimer avec violence les manifestations, ce qui s'est traduit par la mort de six personnes, dont un enfant.

Myanmar. La réaction officielle des autorités face à la crise dans l'État d'Arakan est «inadmissible»

6. Septembre 2017 - 17:30
La déclaration du bureau de la dirigeante du pays, Aung San Suu Ky, selon laquelle le gouvernement défend toutes les personnes dans l'État d'Arakan « de la meilleure manière possible » est inadmissible, a déclaré Amnesty International le 6 septembre 2017.

Philippines. Les homicides de mineurs se poursuivent sans relâche

6. Septembre 2017 - 16:58
Réagissant à la découverte, dans la ville de Gapan, du corps sans vie de Reynaldo de Guzman, un adolescent de 14 ans porté disparu depuis près de trois semaines, le directeur d’Amnesty International pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique, James Gomez, a déclaré :

Togo. Les autorités doivent s’abstenir de tout recours injustifié ou excessif à la force lors des manifestations de l’opposition

6. Septembre 2017 - 2:01
Les forces de sécurité au Togo doivent protéger le droit à la liberté de rassemblement pacifique et s'abstenir de recourir à une force injustifiée ou excessive contre les manifestants, a déclaré Amnesty International alors que l’opposition prévoit un rassemblement aujourd’hui et demain sur tout le territoire national.

Égypte. Les sites Web des ONG, dernières cibles en date de la répression sur Internet

5. Septembre 2017 - 19:30
Réagissant à la nouvelle du blocage par les autorités égyptiennes, ce mardi 5 septembre, de l'accès au site Web de la Commission égyptienne pour les droits et les libertés, Najia Bounaim, directrice des campagnes d'Amnesty International pour l'Afrique du Nord, a déclaré :

Colombie. L'accord de cessez-le-feu bilatéral conclu avec l'ELN représente une avancée historique

5. Septembre 2017 - 14:22
L'annonce de l'accord de cessez-le-feu bilatéral conclu entre l'ELN et le gouvernement colombien représente une avancée historique sur la voie devant mener à l'instauration d'une paix juste et durable en Colombie. Les négociations de paix doivent aboutir à ce que tous les responsables présumés de graves violations des droits humains et atteintes à ces droits répondent de leurs actes, a déclaré Amnesty International.

Région du lac Tchad: La recrudescence des attaques de Boko Haram fait grimper le nombre de victimes civiles

5. Septembre 2017 - 2:04
La recrudescence des attaques et des attentats-suicides perpétrés par Boko Haram au Cameroun et au Nigeria a fait au moins 381 morts parmi les civils au cours des cinq derniers mois, depuis début avril, soit plus du double que durant les cinq mois précédents, a déclaré Amnesty International.

Un militant des droits humains arrêté par les forces de sécurité palestiniennes pour des commentaires postés sur Facebook 

4. Septembre 2017 - 20:25
L'arrestation le 4 septembre d'un défenseur palestinien des droits humains qui a critiqué les autorités palestiniennes sur Facebook est une atteinte à la liberté d'expression, a déclaré Amnesty International.

Pages