Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 14 min 5 sec

Bosnie-Herzégovine. La condamnation à la réclusion à perpétuité de Ratko Mladić est un moment historique pour la justice

22. Novembre 2017 - 12:03
La condamnation prononcée le 22 novembre contre l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, le général Ratko Mladić, pour crimes de droit international, notamment génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre, rend enfin justice – plus de 20 ans après les faits – aux dizaines de milliers de victimes du conflit armé de 1992-1995 en Bosnie-Herzégovine, a déclaré Amnesty International.

Turquie. Des personnalités internationales appellent à «mettre fin à l'injustice flagrante» alors que le procès de la directrice, du président d'Amnesty et d'autres militants reprend

22. Novembre 2017 - 1:00
Plus de 70 personnalités du monde de la culture et de la politique unissent leur force pour réclamer l'abandon par les autorités turques des accusations de terrorisme fabriquées de toutes pièces visant 11 défenseurs des droits humains, dont la directrice et le président d'Amnesty International Turquie.

Zimbabwe. Après Mugabe, il est temps d’ouvrir un nouveau chapitre pour les droits humains

21. Novembre 2017 - 19:55
Réaction d'Amnesty International à la démission du président zimbabwéen Robert Mugabe.

Myanmar. Les Rohingyas sont pris au piège d’un régime d'apartheid déshumanisant

21. Novembre 2017 - 18:01
Les Rohingyas au Myanmar sont pris au piège d'un système de discrimination cautionnée par l'État, institutionnalisée, qui s'apparente à l'apartheid, écrit Amnesty International le 21 novembre dans une analyse étayée sur les causes profondes de la crise qui secoue l'État d'Arakan.

Chine. Un éminent avocat spécialiste des droits humains condamné sans fondement à deux ans de prison

21. Novembre 2017 - 12:14
La déclaration de culpabilité et la peine de deux ans d’emprisonnement prononcées contre Jiang Tianyong, éminent avocat chinois et spécialiste des droits humains, sont totalement injustes et il doit être libéré immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International.

Kenya. Il faut que les autorités fassent cesser les violences intercommunautaires et les homicides imputables à la police

20. Novembre 2017 - 23:09
Il faut que l’État kenyan prenne immédiatement des mesures destinées à apaiser les tensions entre communautés, à protéger la population et à assurer sa sécurité, a déclaré Amnesty International ce lundi 20 novembre, alors que des partisans de l’opposition manifestaient contre la décision de la Cour suprême confirmant la réélection du président Uhuru Kenyatta.

Amnesty International dénonce l’impact inquiétant des violences en ligne à l’égard des femmes

20. Novembre 2017 - 1:01
De nouvelles recherches menées par Amnesty International révèlent l'impact inquiétant qu'ont sur les femmes les violences et le harcèlement pratiqués sur les réseaux sociaux, des femmes du monde entier faisant état du stress, de l'angoisse et des crises de panique générés par ces expériences en ligne délétères.

Kenya. La police ne doit pas avoir recours à la force meurtrière contre des partisans de l’opposition

17. Novembre 2017 - 20:01
Il faut que la police kenyane cesse d’utiliser des munitions réelles lors de manifestations de l’opposition et protège au contraire toutes les personnes participant à des rassemblements publics, a déclaré Amnesty International ce vendredi 17 novembre, alors que trois partisans de l’opposition auraient été abattus dans des affrontements.

Yémen. Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France risquent de se rendre coupables de complicité de sanction collective à l'encontre des civils

17. Novembre 2017 - 12:15
Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France doivent cesser immédiatement de fournir des armes à la coalition menée par l'Arabie saoudite au Yémen, qui empêche la livraison de l'aide humanitaire, y compris de denrées indispensables à la survie des civils, a déclaré Amnesty International vendredi 17 novembre 2017. Selon les Nations unies et les organisations humanitaires, des vivres et des médicaments sont bloqués et l'on se dirige dans les prochaines semaines vers une pénurie de denrées vitales.

Philippines. La «bataille de Marawi» a semé la mort et la destruction

17. Novembre 2017 - 1:01
Les habitants de l'île de Mindanao ont payé un lourd tribut lors de la « bataille de Marawi » qui a opposé l'armée philippine aux combattants affiliés au groupe armé se désignant sous le nom d'État islamique (EI) entre mai et octobre 2017, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public le 17 novembre. Le bilan s’élève à des dizaines de morts parmi la population civile et de nombreuses destructions d’habitations et de biens.

Cambodge. La dissolution d’un parti d’opposition est un « acte de répression politique flagrant »

16. Novembre 2017 - 12:30
En plus d’être un acte de répression politique flagrant auquel il faut remédier immédiatement, la décision de la Cour suprême de dissoudre le Parti du sauvetage national du Cambodge constitue également une grave violation du droit à la liberté d’expression et d’association au Cambodge.

Cuba. Le marché de l’emploi comme outil de répression : les détracteurs présumés risquent d’être privés d’emploi toute leur vie

16. Novembre 2017 - 7:01
Les citoyens cubains soupçonnés de critiquer de quelque manière que ce soit les conditions de vie dans le pays risquent d’être victimes de harcèlement au travail ou même de se retrouver sans emploi, les autorités utilisant leur contrôle du marché du travail comme un moyen de pression supplémentaire

Zimbabwe. Les responsables de l’armée doivent protéger les droits humains

15. Novembre 2017 - 14:47
En réaction au coup d’état militaire et à la prise de contrôle qui a suivi de certaines rues de la capitale Harare et de la société de télédiffusion d’État la Zimbabwe Broadcasting Corporation, Deprose Muchena, directeur d'Amnesty International pour l'Afrique australe a déclaré :

Les géants industriels ne font pas le nécessaire face aux allégations de travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement en cobalt pour les batteries

15. Novembre 2017 - 1:01
Les entreprises de premier plan du secteur de l'électronique et du véhicule électrique ne font toujours pas assez pour mettre fin aux atteintes aux droits humains commises dans le cadre de leurs chaînes d'approvisionnement en cobalt, alors que presque deux années se sont écoulées depuis qu'Amnesty International a révélé, à l'issue de son enquête, que les batteries utilisées pour leurs produits sont susceptibles d'être liées au travail des enfants en République démocratique du Congo (RDC), a déclaré l'organisation le 15 novembre.

Nigeria. Des riverains en détresse à la suite d’expulsions forcées collectives et meurtrières

14. Novembre 2017 - 1:01
Il faut que les autorités nigérianes mettent fin à leur campagne violente et illégale de démolitions et d’expulsions forcées dont sont victimes les populations riveraines de l’État de Lagos et qui ont fait jusqu’à présent 11 morts et plus de 30 000 sans-abri, a déclaré Amnesty International ce mardi 14 novembre.

Myanmar. L'armée s'efforce d'«étouffer» les crimes contre l'humanité commis contre les Rohingyas

13. Novembre 2017 - 17:23
En réaction aux conclusions publiées le 13 novembre au terme de l’enquête interne menée par l'armée du Myanmar sur les violences perpétrées dans le nord de l'État d'Arakan depuis le 25 août, James Gomez, directeur régional pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International, a déclaré :

Norvège. Le Parlement doit saisir l'occasion d’épargner à des Afghans les horreurs de la guerre

13. Novembre 2017 - 1:02
Le Parlement norvégien a l'occasion de protéger des personnes cherchant à fuir les horreurs de la guerre en votant en faveur de la suspension temporaire de tous les renvois vers l'Afghanistan, a déclaré Amnesty International le 13 novembre 2017.

Syrie. La stratégie de «la reddition ou la mort», qui provoque des déplacements massifs, s'apparente à un crime contre l'humanité

13. Novembre 2017 - 1:01
Des populations civiles entières assiégées et soumises à des bombardements intensifs n'ont d'autre choix que de partir ou mourir au titre des accords de « réconciliation » conclus entre le gouvernement syrien et les groupes armés d'opposition, écrit Amnesty International dans un rapport détaillé rendu public le 13 novembre 2017.

Pages