Tchad : la vérité sur la disparition de Ibni Oumar Mahamat Saleh !

Il y a 13 ans disparaissait Ibni Oumar Mahamat Saleh, enlevé par les forces tchadiennes, Idriss Déby étant alors chef du gouvernement tchadien. Les démarches pour obtenir la vérité sur cette disparition n’ont jamais abouti. On se souvient de l’entretien de François Hollande avec Idriss Déby, qui devait rencontrer celui-ci le  08/10/2012. Le président français demandait, préalablement au rendez-vous, un geste de Ndjamena dans ce dossier sensible et que la justice tchadienne et le comité de suivi mis en place se mettent au travail pour que l’enquête sur cette disparition soit menée à son terme. Idriss Déby opposa le silence et F. Hollande annula le rendez-vous, braquant les autorités tchadiennes.

Depuis, il fut fait peu de cas de la recherche de la vérité, les intérêts  commerciaux, militaires et géopolitiques étant toujours privilégiés, comme l’a encore montré le déplacement au Tchad du président de la République française, suite au décès de Idriss Déby et à la prise de pouvoir par son fils.

Le groupe Amnesty International  de l’Orléanais et d’autres organisations, ses collègues mathématiciens et, bien sûr, sa famille continuent d’exiger toute la vérité sur cette disparition. Ibni a été étudiant en mathématiques à l’Université d’Orléans, où il a obtenu son doctorat en 1978. Il a été ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, et ministre du Plan et de la coopération au Tchad.

Vous trouverez, ci-dessous, le communiqué de 3 sociétés de mathématiques et de statistiques.

Communiqué de la Société Mathématique de France, de la Société des Mathématiques Appliquées et Industrielles et de la Société Française de Statistique (Publié le 28.04.2021) ; version anglaise ci-dessous.

Le décès du Président du Tchad (20 avril 2021) a été l’occasion pour le Président de la République Française de rappeler la participation active des forces armées tchadiennes à la lutte contre le terrorisme dans les pays du Sahel dont la France est partie prenante. Toutefois, cela ne doit pas nous faire oublier que, il y a plus de 13 ans, le 3 février 2008, Ibni Oumar Mahamat Saleh, mathématicien à l’université de N’Djamena et porte-parole de l’opposition démocratique, a été enlevé à son domicile à N’Djamena par des forces armées militaires tchadiennes. Il est presque certainement mort décédé dans les jours suivants. Les circonstances de son enlèvement et de sa disparition n’ont jamais été élucidées.

Le Prix « Ibni Oumar Mahamat Saleh » a été créé dès 2009 par nos trois sociétés savantes pour que la mémoire de notre collègue reste vivante et pour poursuivre son engagement  en faveur des mathématiques en Afrique. Annuel jusqu’à 2017, il est maintenant attribué tous les deux ans à de jeunes mathématiciens ou mathématiciennes d’Afrique Centrale ou  d’Afrique de l’Ouest. Il peut financer un séjour scientifique de quelques mois, grâce une souscription.
 
Nous n’oublions pas Ibni Oumar Mahamat Saleh et nous continuons à demander aux autorités tchadiennes et françaises que toute la vérité soit faite à son sujet.

 

Communiqué from the French Mathematical Society (SMF), the Applied and Industrial Mathematics Society (SMAI) and the French Statistical Society (SFdS) (Published on 04.28.2021)

 The death of the President of Chad (April 20, 2021) gave the  opportunity to the President of the French Republic to recall the active participation of the Chadian armed forces in the fight against terrorism  aside French forces in the Sahel region.

However, this should not make us forget that, more than 13 years ago, on February 3, 2008, Ibni Oumar Mahamat Saleh, mathematician at the University of N’Djamena and spokesperson for the democratic opposition, was abducted from his home in N’Djamena by Chadian military armed forces. He almost certainly died  in the next few days. The circumstances of his kidnapping and passing have never been clarified.

The “Ibni Oumar Mahamat Saleh” Prize was created in 2009 by our three learned societies to keep his memory alive and to continue his commitment to mathematics in Africa. Annual until 2017, the Ibni Prize is now awarded every two years to young mathematicians from Central and West Africa. It can finance a scientific stay of a few months, thanks to a subscription.

 We do not forget Ibni Oumar Mahamat Saleh and we continue to call for truth the Chadian and French authorities.

RSS
Follow by Email
Instagram
Mastodon