Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Communiqués Amnesty International

S'abonner à flux Communiqués Amnesty International Communiqués Amnesty International
Flux RSS d’Amnesty International
Mis à jour : il y a 14 min 28 sec

Comment un Vénézuélien vivant avec le VIH a changé la façon dont le Mexique traite les personnes réfugiées

21. Décembre 2017 - 1:33
Daniel*, architecte de 26 ans, se trouvait devant un médecin visiblement épuisé de l'hôpital public principal de l’autrefois idyllique cité balnéaire d'Isla Margarita, dans le nord du Venezuela, lorsqu’il a été saisi d’un pressentiment terrifiant.

Somalie. Les réfugiés poussés à quitter Dadaab se retrouvent confrontés à l'insécurité, la sécheresse et la famine

21. Décembre 2017 - 1:01
Les milliers de réfugiés somaliens qui ont subi des pressions pour partir du camp de Dadaab, au Kenya, se retrouvent confrontés à la sécheresse et à la famine, et sont de nouveau déplacés en Somalie, a déclaré Amnesty International le 21 décembre 2017.

Myanmar. L’interdiction d’entrée sur le territoire d’un haut responsable de l’ONU est scandaleuse

20. Décembre 2017 - 12:29
Déclaration de James Gomez, directeur d'Amnesty International pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique en réaction à l’information selon laquelle les autorités du Myanmar ont refusé à un rapporteur spécial de l’ONU, Yanghee Lee, l’entrée sur leur territoire.

Ukraine. Il faut abandonner les charges fallacieuses pesant sur un prisonnier d’opinion

20. Décembre 2017 - 6:01
Il faut que les autorités ukrainiennes abandonnent toutes les charges pesant sur Vassyl Mouravytski, un journaliste et prisonnier d’opinion détenu depuis plusieurs mois pour avoir critiqué l’approche des autorités ukrainiennes au sujet de l’occupation russe en Crimée et du conflit dans l’est de l’Ukraine, a déclaré Amnesty International ce mercredi 20 décembre 2017, alors qu’une audience devait se tenir à Jytomyr.

Japon. Deux hommes ont été pendus, alors que les exécutions secrètes se poursuivent

19. Décembre 2017 - 12:38
L'exécution de deux hommes menée en secret le 19 décembre 2017 témoigne du mépris du gouvernement japonais pour le droit à la vie, a déclaré Amnesty International.

Crimée. Plus de 70 militants tatars de Crimée jugés en même temps dans le cadre d'une répression implacable

18. Décembre 2017 - 14:42
Réaction d'Amnesty International aux procès simultanés le 18 décembre de plus de 70 militants tatars de Crimée inculpés d’avoir organisé des manifestations individuelles et pacifiques dans de multiples lieux de la péninsule de Crimée sous occupation russe.

Mexique. Le secrétaire général d'Amnesty dénonce la loi sur la sécurité intérieure et demande au président d’opposer son veto

18. Décembre 2017 - 1:18
Le secrétaire général d'Amnesty International, Salil Shetty, a adressé le 18 décembre 2017 une lettre ouverte au président mexicain Enrique Peña Nieto, lui demandant d'opposer son veto à la Loi sur la sécurité intérieure votée par le Congrès le 15 décembre.

Népal. Les travailleurs migrants, exploités par les entreprises, ne sont pas soutenus par leur gouvernement

18. Décembre 2017 - 1:01
Les nouvelles recherches conduites par Amnesty International dévoilent que le gouvernement népalais ne sanctionne pas les agences de recrutement qui facturent des frais illégaux pour des emplois à l'étranger, exposant ainsi les travailleurs migrants à un cycle alliant endettement et exploitation.

Soudan du Sud. Une action mondiale est requise pour mettre un terme aux violations des droits humains et à la crise humanitaire

15. Décembre 2017 - 4:01
Une action internationale soutenue est requise de toute urgence pour mettre fin aux violations des droits humains commises au Soudan du Sud, a déclaré Amnesty International le 15 décembre 2017, alors que le conflit armé qui déchire le pays entre dans sa cinquième année.

Kenya. Un jugement historique relatif à la peine de mort doit amener à l’abolition totale de ce châtiment cruel

14. Décembre 2017 - 18:35
Réaction d'Amnesty à la décision de la Cour suprême kenyane, qui a déclaré inconstitutionnel le caractère obligatoire de la peine de mort prévue par la loi.

Irak. 38 détenus ont été pendus dans le cadre d'une exécution collective

14. Décembre 2017 - 15:54
Réaction d'Amnesty aux informations signalant que 38 personnes ont été exécutées en Irak le 14 décembre pour « terrorisme ».

Salvador. Le maintien en détention d'une femme emprisonnée après une fausse couche est un pas en arrière pour la justice

13. Décembre 2017 - 18:31
La décision d'un tribunal de ne pas libérer une femme forcée à passer dix ans en prison pour avoir fait une fausse couche au Salvador est un pas en arrière choquant pour la justice, a déclaré Amnesty International.

Philippines. Le prolongement de la loi martiale est une menace pour les civils de l'île de Mindanao

13. Décembre 2017 - 15:49
Déclaration de James Gomez, directeur pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International, en réaction à l'approbation par le Congrès philippin de la demande du président Rodrigo Duterte de prolonger la loi martiale sur l’île méridionale de Mindanao jusque fin 2018, en vue d'« éradiquer » les combattants islamistes.

Nigeria. Les familles de centaines de musulmans chiites tués à Zaria attendent toujours d'obtenir justice

13. Décembre 2017 - 13:36
Les autorités nigérianes doivent garantir la justice, la vérité et des réparations pour l'homicide illégal par l'armée de plus de 350 musulmans chiites dans la ville de Zaria, dans le nord du pays, en décembre 2015, a déclaré Amnesty International à l'occasion du deuxième anniversaire du massacre.

Iran. Confirmer en secret la condamnation à mort d'un universitaire témoigne d'un grand mépris pour le droit à la vie

12. Décembre 2017 - 12:28
La Cour suprême iranienne a piétiné l'état de droit en confirmant la condamnation à mort d'Ahmadreza Djalali, ressortissant iranien installé en Suède, spécialiste en médecine d'urgence, via une procédure secrète et hâtive et sans permettre à la défense de présenter ses arguments, a révélé Amnesty International le 12 décembre 2017.

Libye. Un odieux réseau de complicités

12. Décembre 2017 - 12:00
D’après John Dalhuisen, les souffrances des réfugiés et des migrants en Libye sont la conséquence de lignes politiques et économiques sur le continent africain et des défaillances des politiques migratoires de l’Europe.

Lesotho. Le procès de soldats qui ont tiré sur un rédacteur en chef offre un espoir de justice

12. Décembre 2017 - 10:12
Le procès de cinq membres des Forces de défense du Lesotho (LDF) pour la tentative de meurtre visant le journaliste Lloyd Mutungamiri est un premier pas en avant vers la justice, a déclaré Amnesty International le 12 décembre 2017, à la veille de l’ouverture de la première audience le 13 décembre.

Libye. Les gouvernements européens se rendent complices des violations des droits humains des réfugiés et des migrants

12. Décembre 2017 - 1:01
Les gouvernements européens se rendent sciemment complices des violences et des tortures infligées à des dizaines de milliers de réfugiés et de migrants détenus par les services libyens de l'immigration dans des conditions épouvantables en Libye, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public le 12 décembre 2017, dans le sillage de l'indignation générale suscitée par la vente de migrants en Libye.

Salvador. Un tribunal repousse sa décision quant à la libération d’une femme emprisonnée injustement après avoir accouché d’un enfant mort-né

8. Décembre 2017 - 15:11
La décision d’un tribunal de repousser l’audience d’une femme forcée à passer dix ans en prison pour avoir accouché d’un enfant mort-né au Salvador est scandaleuse et méprisante

Le verdict de la Cour suprême contre Tep Vanny et deux militantes révèle l'injustice des tribunaux cambodgiens

8. Décembre 2017 - 12:11
Réaction d'Amnesty à la décision rendue par la Cour suprême du Cambodge, qui a confirmé le verdict de culpabilité contre Tep Vanny et les militantes Bo Chhorvy et Kong Chantha, pour des accusations liées à une manifestation pacifique à laquelle elles ont participé en 2011.

Pages