Rapport annuel 2016/17 : un monde de plus en plus divisé et dangereux

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes. Rétrospective, à l'occasion de la publication de notre rapport annuel.
Si Donald Trump est emblématique d’une tendance mondiale à défendre des politiques toujours plus clivantes, d'autres dirigeants politiques ne l’ont pas attendu pour assumer des discours fondés sur la peur, l'accusation et la division et remporter le pouvoir.
Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. Accéder au rapport.

Octobre 2013

 

Bal_2_Nov_2013_Affiche.jpgLe groupe Amnesty International de l'Orléanais tiendra un stand lors du ...

 

Bal folk de St Jean de la Ruelle,

le 2 novembre 2013 ; à 21 H,

Salle des fêtes.

Vous pourrez y acheter les agendas, calendriers et cartes de voeux 2014 , et particper aux actions du groupe (pétitions).
Le bal, à l'initiative de l'Amicale de la fête et des loisirs de Saint Jean de la Ruelle et de l'association That's all folk est animé par les groupes Taf en bal et Tro mad.

intervention-ds-college.jpgIntervention du Groupe A.I. le 17 octobre au Collège de Montesquieu, à Orléans, de 10H à 14H30 :

 

   - 2 classes de 4 ème pour parler de la différence et de la lutte contre les discriminations raciales, ainsi que des minorités.
   - 1 classe de 3 ème pour discuter du droit à l'expression et à l'engagement qu'il soit politique social ou syndicaliste, culturel...
 

Le naufrage d'un bateau, transportant 500 migrants, à proximité de l'île de Lampedusa, le 3 octobre 2013 aura fait au moins 300 victimes. Il avait quitté la Lybie depuis 13 jours (voir le communiqué de presse du HCR ►, en français). La plupart des passagers étaient en provenance d’Érythrée, un pays extrêmement fermé, où sont perpétrées des violations des droits humains à large échelle .

Dans les mêmes lieux et à proximité de la Sicile, en 2009 et en 2010, 600 personnes au total avaient trouvé la mort dans des naufrages. Au cours du premier semestre 2011, le HCR estime à 1 500 le nombre de personnesqui ont péri en tentant d’atteindre les rives de l’île de Malte ou de l’Italie (voir tous les communiqués du HCR ► ).

Expo_Affiches_AI2011_36.JPGQuinze des militants de Greenpeace ont été inculpés le 04/10 /2013 pour piraterie par le tribunal de Mourmansk. Ils sont passibles de 15 ans de prison en Russie. Les 15 autres personnes présentes à bord du bateau de Greenpeace repasseront devant le tribunal et devraient probablement être aussi inculpées pour piraterie. Cette procédure a été entamée par la justice russe après que des militants de Greenpeace aient manifesté de manière non-violente contre les forages pétroliers en Arctique sur une plateforme de Gazprom, la Prirazlomnaya, en mer de Pechoras. Ils entendaient dénoncer un crime environnemental. Ils se trouvaient en dehors des eaux territoriales russes. Outre des militants de Greenpeace, des membres d'équipage du bateau Arctic Sunrise, ainsi qu'un cameraman et un photographe indépendants risquent la même inculpation.
Amnesty Intenational demande leur libération. Un pétition peut être signée sur le site de Greenpeace France ►.